Ledjely.com
Accueil » FESATEL : « On est sûrs qu’on peut évoluer sans être affiliés à une centrale », dixit Abdoulaye Barry
ActualitésGuinéeSociété

FESATEL : “On est sûrs qu’on peut évoluer sans être affiliés à une centrale”, dixit Abdoulaye Barry

Le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) s’est officiellement désaffilié de l’Union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG) en rejoignant la Confédération syndicale des travailleurs de Guinée (CSTG) ce mardi 1er juin 2021 à l’occasion du lancement officiel de cette dernière. Une décision qui intervient un peu plus d’un an après son retrait des instances de sa centrale syndicale d’origine. Par ailleurs, la Fédération syndicale autonome des télécommunications (FESATEL), qui avait aussi annoncé son retrait de la même centrale à l’époque, n’a pas encore pris une décision définitive.

Joint au téléphone par Ledjely.com, son secrétaire général Abdoulaye Barry envisage de ne rejoindre aucune des deux centrales, arguant que sa structure est “autonome », comme son nom l’indique.

A l’entame de ses propos, le premier responsable du Syndicat des télécommunications s’est voulu prudent quant à son adhésion de son mouvement à cette nouvelle centrale syndicale. “On a quand-même été informés [de sa création], mais on n’y a pas pris part. On va essayer de décider après si on va l’intégrer ou pas », a-t-il confié, ajoutant que son retrait de l’USTG reste par ailleurs d’actualité.

Une décision dont l’officialisation n’est pas urgente, d’autant plus que sa fédération est autonome, a-t-il expliqué. “Nous pouvons évoluer sans être dans une centrale syndicale, parce que déjà nous sommes affiliés à une organisation internationale qui est l’UNI. Nous avons des possibilités au niveau international pour participer à des conférences, discuter avec le gouvernement. Donc, nous sommes entrain de réfléchir s’il faut y aller ou pas, parce que c’est une grande décision », a martelé M. Barry.

On est sûrs qu’on peut évoluer sans être affiliés à une centrale, parce qu’on a tout de même confiance à notre capacité de mobilisation », a-t-il insisté.

A noter que la Confédération syndicale des travailleurs de Guinée (CSTG) est composée de neuf organisations syndicales, à savoir : l’ONSL, l’UGTG, la COSATREG, la CGTG, la CGSL, l’UDTG, le SLECG, le SYNAMIC-Guinée et la CGFOG. Son avènement coïncide au lancement d’un préavis de grève par la FESATEL.

Hawa Bah

Articles Similaires

Gabon : l’expérience de Dr Dansa Kourouma sollicitée pour l’élaboration de la nouvelle constitution

LEDJELY.COM

Kankan : plus de 12 000 candidats passent le bac

LEDJELY.COM

Matam : le général Amara Camara lance les premières épreuves du BAC

LEDJELY.COM

Fermeture des média : le droit à l’information et au travail violé

LEDJELY.COM

Culture : l’artiste Mory Djely est mort à Paris à 56 ans

LEDJELY.COM

CAN 2025 : la compétition se jouera en hiver

LEDJELY.COM
Chargement....