Ledjely.com
Accueil » SÉCURITÉ SANITAIRE DES ALIMENTS : la Guinée loin du compte !
A la une Actualités Santé Société

SÉCURITÉ SANITAIRE DES ALIMENTS : la Guinée loin du compte !

Le 7 juin dernier, l’humanité a célébré la Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments (JISSA). Pour cette troisième édition, le thème retenu est : « Des aliments sains pour un avenir sain ».

Mais en Guinée, trouver des aliments sûrs et sains reste un défi pour les populations qui vivent au jour le jour. Une alimentation sûre, essentielle pour promouvoir la santé et éliminant la faim, fait partie des 17 Objectifs de développement durable à l’horizon 2030.

A Conakry, plusieurs aliments se vendent sans être couverts. Empaquetés, cuits à l’eau ou avec de l’huile, les rares fois où ils sont protégés, ils le sont à moitié. Ce qui fait d’eux un nid privilégié des mouches qui y festoient comme jamais.

Au marché d’Enta dans la commune de Matoto, plusieurs aliments sont exposés à l’air libre. Galettes et poissons frits, cacahuètes, maniocs frits, pains, brochettes et maïs cuits… tous sont exposé sur des plateaux ; certains à des places bien précises et d’autres sur les têtes de vendeurs ambulants. Les jeunes filles et les femmes sont les plus nombreuses dans cette pratique.

Assise non loin du rond-point d’Enta entrain de frire des galettes de maïs, une femme interrogée prend aussitôt peur et préfère rester dans l’anonymat. Hors micro, elle confie au Djely que ce n’est pas dans son habitude de vendre cela et qu’elle revend habituellement plutôt de la glace. « Je sais que ce n’est pas bon ce que je fais, de vendre de la nourriture comme ça. Je vais arrêter dès la fin du mois d’ailleurs », poursuit-elle. Elle pose aussitôt sa pâte qu’elle tenait dans la main pour prendre un mouchoir afin de chasser les mouches et assure que cela ne se reproduira plus.

De l’autre côté de la voie, une autre dame vend des brochettes, du dindon et du foie plus précisément. Pendant près de deux minutes d’observation, on remarque qu’il n’y a rien pour protéger son produit. Approchée, elle déclare que ses brochettes sont toujours couvertes et pose déjà plusieurs caoutchouc de 500 francs dessus. Négation totale de la situation.

Sur la transversale reliant Enta à Sonfonia-Gare, une femme revendant des galettes explique pourquoi ses aliments à elle sont à moitié couverts par un caoutchouc blanc. « J’ai couvert à moitié les galettes parce que quand on couvre totalement alors qu’on vient de les faire cuire, ça donne l’impression au client que le produit est avarié. On les met à découvert aussi pour que les clients sachent ce qu’on vend », explique-t-elle.

Saoudatou est une cliente rencontrée entrain d’acheter ces galettes. « J’achète çà parce que, au moins, c’est à moitié couvert et protégé. Mais il serait mieux que les vendeurs cherchent des bols avec des couvertures pour les entreposer dedans. Cela évitera beaucoup de maladies », croit-elle.

Pour Tibou Kamara, porte parole du gouvernement et ministre de l’Industries et des PME, il est possible de pérenniser l’accès à une nourriture saine et sûre pour tous. Ceci, grâce aux innovations technologiques, aux avancées scientifiques et au respect de pratiques séculaires, a-t-il déclaré à l’occasion de la célébration de la JISSA. « Nos systèmes de production doivent produire assez de nourriture sûre pour tous. La reconnaissance de relations systémiques entre la santé des êtres humains, des animaux, des végétaux, de l’environnement et de l’économie nous aidera à répondre aux besoins de demain. Par conséquent, il est primordial de renforcer la collaboration multisectorielle, mais aussi de soutenir des actions locales souvent innovantes et qui reposent sur des solutions équitables pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) », a déclaré le ministre d’Etat.

L’ONU a déclaré 2021 comme étant l’année internationale des fruits et des légumes. Un encouragement à manger des fruits et légumes, sûrs et surtout bien entretenus.

Elisabeth Zézé Guilavogui

Articles Similaires

VOL DE BÉTAIL : un bouvier assassiné, des graves accusations portées contre le préfet de Lola !

LEDJELY.COM

GAOUAL : Alpha Condé demande une enquête suite aux débordements autour de la mine d’or de Kounsitel

LEDJELY.COM

DECOUVERTE D’OR A GAOUAL : le ministre des Mines met en cause les études techniques

LEDJELY.COM

CONAKRY : SOS Villages d’enfants Guinée célèbre la Journée internationale des SOS Villages

LEDJELY.COM

GUINÉE : les députés votent un projet d’infrastructures routières de près de 60 millions d’euros

LEDJELY.COM

CESSATION DE CONCESSION A GUINEE GAMES : La LONAGUI «assurera la continuité de l’exploitation de tous les segments de jeux »

LEDJELY.COM
Chargement....