Ledjely.com

Accueil » URGENT : Foniké Menguè condamné en appel à trois ans de prison ferme
A la une Actualités Justice Politique Société

URGENT : Foniké Menguè condamné en appel à trois ans de prison ferme

C’est un verdict qui tombe comme un coup de tonnerre ! Oumar Sylla – alias Foniké Menguè – activiste contre le troisième du président Alpha Condé vient d’être condamné à trois ans de prison ferme par la Cour d’appel de Conakry qui fonde sa décision sur l’article 519 et suivant du Code de procédure pénale.

Au sortir de la salle d’audience, Foniké Menguè a promis de poursuivre jusqu’au bout le combat pour la démocratie en Guinée. Pour les membres du mouvement anti-troisième mandat qui étaient venus écouter l’annonce du verdict, ce jeudi 10 juin 2021, cette décision de la justice guinéenne est scandaleuse. Ils ont scandé « Vive Foniké Menguè ! Justice zéro ! ».

Foniké Menguè était poursuivi pour « communication et diffusion des fausses informations, menaces notamment de violence ou de mort ». Des faits pour lesquels il avait été déclaré non coupable le 20 aout 2020 par le Tribunal de première instance de Dixinn. Une décision contre laquelle le procureur de la République près le TPI de Dixinn avait aussitôt relevé appel.

Un mois après son acquittement, le 29 septembre, il a été arrêté de nouveau en marge d’une manifestation à l’appel du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC). Jugé en janvier dernier, il a été condamné à 11 mois de prison ferme par le Tribunal de première instance de Mafanco pour « participation délictueuse à un attroupement susceptible de troubler l’ordre public ».

L’activiste présenté par ses proches comme un « prisonnier personnel du président Alpha Condé » risque donc de ne pas recouvrer la liberté de sitôt. Alors même que la détention en prison de leaders politiques de l’opposition et de la société civile constitue une pierre d’achoppement au dialogue que le régime du président Alpha Condé cherche à mettre en place pour décrisper la situation sociopolitique qui prévaut en Guinée depuis que le locataire du Palais Sekhoutoureyah a décidé de s’offrir un troisième mandat à la tête du pays.

Depuis l’arrestation de Foniké Menguè, plusieurs organisations de défense des droits humains ont demandé sa libération. Des appels que la justice guinéenne a toujours refusés d’entendre.

Balla Yombouno et Thierno Diallo

Articles Similaires

« Pourquoi ils nous ont violées… », une victime témoigne à visage découvert

LEDJELY.COM

SIGUIRI : un détenu se donne la mort par pendaison

LEDJELY.COM

REOUVERTURE DES CLASSES : le casse-tête des parents d’élèves

LEDJELY.COM

GUINEE : le Président, le fils prodige et la chute inattendue

LEDJELY.COM

CARBURANT : la baisse ne se répercute pas encore sur le transport

LEDJELY.COM

GUINEE : Douze ans après le massacre du stade, encore plus d’incertitude pour la justice suivant le récent coup d’État

LEDJELY.COM
Chargement....