Ledjely.com

Accueil » MANDIANA : le CNLS et ses partenaires lancent un plan conjoint pour éradiquer le VIH/SIDA
Actualités Haute-Guinée Santé

MANDIANA : le CNLS et ses partenaires lancent un plan conjoint pour éradiquer le VIH/SIDA

Située à près de sept cents kilomètres de la capitale guinéenne, Conakry, la ville de Mandiana a servi de cadre ce vendredi au lancement officiel des activités du Plan conjoint sur le VIH/SIDA du Système des Nations-Unies. Cette rencontre a réuni autorités locales, responsables de lutte contre cette épidémie, partenaires, acteurs de la société civile et représentants des personnes affectées et/ou infectées au VIH.

C’est le tout premier plan conjoint des Nations-Unies dans la lutte contre le VIH que connaît la préfecture de Mandiana. Il a pour objectif d’accompagner et de promouvoir des activités pour une éradication complète de l’épidémie du virus SIDA dans la préfecture. Dr Abass Diakité, secrétaire exécutif du Comité national de lutte contre le VIH/SIDA, énumère les points qui ont prévalu au choix de cette préfecture. « Après une analyse sur le gap en matière de couverture nationale et des interventions de l’État et des partenaires, on s’est rendus compte que peu d’efforts sont faits dans cette localité. Pourtant, cette ville étant une zone frontalière avec le Mali et la Côte d’Ivoire, elle connaît une forte mobilité à cause de l’exploitation artisanale et industrielle de l’or. Il y a un surpeuplement, des éléments qui restent fertiles à la propagation de cette épidémie. C’est pourquoi il faut intervenir le plutôt que possible pour freiner l’élan du SIDA et sensibiliser les populations afin qu’elles adhèrent aux différentes activités qui seront réalisées », a indiqué Dr Diakité.

Parlant de la situation du VIH/SIDA en Guinée, le directeur pays de l’ONUSIDA a loué les nombreux efforts fournis par la Guinée. Aux dires de l’expert onusien, il est nécessaire aujourd’hui que chacun joue son rôle pour l’atteinte de l’objectif d’éradication du VIH comme problème de santé publique pris par la communauté internationale d’ici à 2030. « Il est temps de combattre les inégalités sociales, de lutter contre la discrimination des personnes atteintes, de promouvoir les tests de dépistage, de soutenir fermement des initiatives de l’État et à vous sages de cette préfecture de jouer votre rôle pour que le chiffre de contamination de Mandiana soit réduit à la baisse », a déclaré le Dr Job Sagbohan.

Satisfait de ce plan qui arrive dans la région, le gouverneur de Kankan a invité les jeunes à plus de responsabilités, pour que ce projet prospère dans cette préfecture. « Mandiana a été le lieu de déclic de plusieurs projets. Je souhaite que vous jeunes qui faites des mariages temporaires dans les mines, vous qui n’aimez pas utiliser les méthodes contraceptives comme le port du préservatif… soyez plus responsables pour que ce plan puisse permettre à la région de bénéficier d’autres appuis des institutions », a invité Sadou Keita.

C’est par des prières et bénédictions que la cérémonie de lancement de ce programme a pris fin dans la capitale du Wassolon.

Michel Yaradouno de retour de Mandiana pour Ledjely.com 

Articles Similaires

SIGUIRI : un détenu se donne la mort par pendaison

LEDJELY.COM

REOUVERTURE DES CLASSES : le casse-tête des parents d’élèves

LEDJELY.COM

GUINEE : le Président, le fils prodige et la chute inattendue

LEDJELY.COM

CARBURANT : la baisse ne se répercute pas encore sur le transport

LEDJELY.COM

GUINEE : Douze ans après le massacre du stade, encore plus d’incertitude pour la justice suivant le récent coup d’État

LEDJELY.COM

GUINEE : que nous apprend la Charte de la Transition ?

LEDJELY.COM
Chargement....