Ledjely.com
Accueil » PLACEMENT D’ENFANTS DOMESTIQUES : un marché illégal mais lucratif pour des entreprises
A la une Actualités Guinée Société

PLACEMENT D’ENFANTS DOMESTIQUES : un marché illégal mais lucratif pour des entreprises

Pour subvenir à leurs besoins, et même ceux de leurs familles, les enfants sont de plus en plus impliqués dans des activités génératrices de revenus. 43 % des enfants de 5 à 17 ans, soit 1,5 millions d’enfants sont concernés selon une enquête réalisée en 2010 par l’Organisation des Nations-Unies pour l’Enfance (UNICEF) en partenariat avec l’Organisation internationale du travail (OIT). Ce taux est plus élevé à l’intérieur du pays où, selon les résultats de l’Enquête nationale sur le travail et la traite des enfants en Guinée (ENTE‐Guinée), toujours réalisée en 2010, plus d’un enfant sur deux (50,5%) en milieu rural a déclaré avoir exercé une activité économique contre près d’un enfant sur quatre (27%) en milieu urbain. En outre, l’enquête a permis d’estimer que 44 068 enfants, utilisés notamment comme aides familiaux, risquent d’être victimes de traite dans les activités économiques.

Face à la forte demande des services à domicile, des entreprises de mise en relation se multiplient à Conakry. Du constat de ces petites structures, nombreux sont les clients qui sollicitent des enfants pour leurs tâches ménagères. D’où leur adhésion, malgré l’abolition du travail des enfants comme nous l’explique dame x. « Quand les gens me demandent de les trouver une petite fille pour les petites tâches ménagères, ou que des mères de familles manifestent l’intérêt de placer leurs filles dans des ménages, je ne les enregistre pas dans notre base de données, et je ne signe pas de contrats avec elles non plus », révèle t-elle.

Les raisons divergent sur les motifs de la préférence des mineures par certains employeurs domestiques. Cependant, tout porte à croire que leur rémunération moins contraignante est l’une des principales raisons comme on peut lire dans les propos de dame X. « Il y a une femme qui est à Kiroty (quartier de la commune de Ratoma, ndlr) qui nous propose les services de ses filles à 400 000 GNF, mais c’est trop chèr, c’est pourquoi je cherche d’autres. Et pas plus tard que cette semaine j’ai trouvé une fille de 15 ans pour une cliente à 350 000 GNF le mois ».

Abandonnées à elles-mêmes, ces filles sont exposées à des dangers comme le témoigne une autre responsable de société de placement. « Un jour, mon côté protecteur de mère m’a poussé à récupérer une fille que j’ai placé chez une voisine, après avoir constaté que la fille se retrouve seule après son départ du travail, alors que des jeunes hommes y font des vas et viens. Je craignais qu’elle ne se fasse sexuellement agressée».

Outre la sensibilisation des parents, mais aussi de ces agences de placement, le syndicat national des employés de maison (SYNEM-Guinée) projette de faire un état des lieux sur la problématique afin d’en déterminer la proportion. « lorsqu’un vient demander des renseignements sur un enfant dans un foyer, les gens nous disent généralement : c’est un neveux ou une cousine, elle est juste là pour m’aider, elle va à l’école ; même si ce n’est pas le cas, à défaut ils ne nous laissent pas le temps de poser toutes nos questions pour avoir un bon résultat. Comme on ne peut pas utiliser la force, on a décidé de faire recours à une agence d’enquête spécialisée mais le SYNEM est confrontée à des problèmes de moyens, car ne compte que sur l’appui de la fédération internationale des travailleurs domestiques (FITD)».

Selon les résultats de l’ENTE‐Guinée de 2010, qui estiment à 3 594 618 les individus de la population de moins de 18 ans, dont 99,1% des enfants de 5‐17 ans, en matière de travail des enfants, la région administrative de Conakry vient en 4ème position avec 10,6%, après celle de Labé (26,3%), Boké (62,5%) et N’Zérékoré (69,1%).

Hawa Bah

Articles Similaires

La date de l’ouverture du procès des massacres du 28 septembre « sera connue le 6 septembre prochain »

LEDJELY.COM

CHAN 2023 : voici la liste du Syli local pour les éliminatoires du second tour

LEDJELY.COM

FNDC et Cie : quand le souci de l’intérêt collectif semble conduire les actes de quelques-uns

LEDJELY.COM

« Nous avons l’impression que les agents qui agissent sur le terrain avaient cette liberté d’utiliser les armes à feu », déplore Alseny Sall de l’OGDH

LEDJELY.COM

URGENT : Me Ismaël Konaté présente ses excuses au barreau de Guinée

LEDJELY.COM

MINES : Yakhouba Kourouma donne les contours du prix de référence pour la vente de la bauxite en Guinée

LEDJELY.COM
Chargement....