Ledjely.com

Accueil » MACENTA : des allégations de corruption entachent le processus de recrutement des enquêteurs pour le PDAIG
Actualités Agriculture Guinée Forestière Société

MACENTA : des allégations de corruption entachent le processus de recrutement des enquêteurs pour le PDAIG

Au début du mois de mai dernier, le gouvernement guinéen, à travers le Projet de développement agricole intégré de Guinée (PDAIG), avait lancé un avis de recrutement d’enquêteurs pour la réalisation des opérations de collecte. Dans la préfecture de Macenta, le processus de recrutement qui a pris fin le 1er juin est décrié par plusieurs jeunes postulants. Ceux-ci assurent que le processus a été entaché de corruption.

Le recrutement se faisant par préfecture, les candidats devaient donc être des résidents des localités pour lesquelles ils postulent et posséder un certificat de résidence ou une attestation des autorités locales. Des jeunes de Macenta réunis en collectif estiment que ce point n’a pas été respecté. Des jeunes venus d’autres horizons ont été enrôlés au compte de leur préfecture, disent-ils.

Sur près de 200 jeunes postulants, aucun candidat n’a encore été appelé. « On nous apprend qu’ils ont déjà pris quelques jeunes d’ailleurs qui ont suivi la formation au nom des jeunes de Macenta. Ils ont fini leur formation pendant qu’il est bel et bien dit que les jeunes résidents de la localité, ce sont eux-mêmes qui vont travailler. Au moins, il faut organiser la sélection. Si nous ne répondons pas aux critères, là, il n’y a pas de problème », réclame Pascal Guilavogui, jeune résident à Macenta et postulant.

Des amis contactés par téléphone leur ont confirmés que la formation a été donnée à Guéckédou au compte de Macenta, et qu’elle est déjà terminée, assure le collectif.

Alphonse Koundouno, directeur préfectoral de l’Agriculture de Macenta, rejette ces accusations. A l’en croire, ce sont des jeunes de Macenta qui ont été retenus au compte de la préfecture. « Celui qui vous a passé cette information, il a menti. Si j’étais en possession de la liste sur place ici – je suis en déplacement – j’allais vous lire la liste des retenus qui sont des gens de Macenta. Ce sont des Tomas et des Manians. Même s’ils ne sont pas résidents, mais ce sont tous des Tomas et des Manians de Macenta. Les 99% sont de Macenta », a-t-il assuré.

Le collectif des jeunes postulants veut, lui, se faire entendre. Il a commencé par déposer des copies de ses revendications auprès des autorités. Le maire et ses conseillers ont déjà été rencontrés. « On a échangé avec le maire et ses conseillers, on a expliqué notre mécontentement par rapport au sujet. Ils nous ont dit qu’ils sont aussi déçus de l’apprendre. Sur ce, nous avons créé une plateforme de revendication. Ce mercredi matin même, j’étais avec mes collègues, on était en train de les distribuer à travers les départements », a indiqué Pascal Guilavogui.

Pour le collectif, il est hors de question de laisser cette affaire, ce sont les jeunes de Macenta qui doivent travailler à Macenta. « Nous ne recevons personne et on a même dit que nous sommes prêts à aller dans les sous-préfectures pour informer nos parents de ne recevoir personne si ce n’est pas un fils de Macenta », a-t-il prévenu.

Pour l’heure on ignore qui est à l’origine de cette magouille, mais ces jeunes ne s’avouent pas vaincus pour autant. Ils exigent que ceux d’entre eux qui remplissent les critères soient retenus.

Affaire à suivre…

Elisabeth Zézé Guilavogui

Articles Similaires

Guinée : Voici ce que les personnes vivant avec le handicap attendent du CNRD

Ledjely.com

GUINEE: les autorités sanitaires déclarent la fin de la fièvre Marburg

Ledjely.com

Contenu local, respect des normes environnementales, transformation des matières,… Les exigences de Mamady Doumbouya à l’égard du secteur minier

LEDJELY.COM

Des projets miniers sont-ils menacés ? Le président de la chambre des Mines répond

LEDJELY.COM

CONCERTATIONS NATIONALES : revoilà Mamady Youla

LEDJELY.COM

COSA : de quoi est mort Bangaly Camara ?

LEDJELY.COM
Chargement....