Ledjely.com

Accueil » MINES : c’est parti pour un atelier de formation de trois jours à l’intention des journalistes !
A la une Actualités Guinée Médias Mines

MINES : c’est parti pour un atelier de formation de trois jours à l’intention des journalistes !

La deuxième édition de “l’atelier de formation des journalistes sur les enjeux et perspectives du secteur minier guinéen” a démarré ce jeudi 24 juin 2021 dans un réceptif hôtelier de la capitale guinéenne, Conakry. Durant trois jours, une cinquantaine de professionnels de médias seront outillés sur vingt-et-une thématiques. Ce sont des experts locaux et deux autres en provenance de la France et de la Côte d’Ivoire qui donnent cette formation, initiée par le ministère des Mines et de la Géologie, en collaboration avec Wassolon Agency Communication. L’objectif est de permettre aux journalistes de mieux s’approprier du secteur minier, en vue de mieux informer les citoyens en général, et ceux en milieu rural en particulier.

Aboubacar Diallo, directeur général de Wassolo Agency communication, a indiqué que cet atelier intervient à un moment où le secteur minier guinéen connaît plus d’intervenants au regard de la croissance continue de l’exploitation du minerai. « Cette session se présente aussi comme un espace idéal offert aux médias, à l’effet d’y soulever des questions et préoccupations portées par les populations, notamment sur les retombées financières, la protection de l’environnement et la transformation industrielle de la bauxite », a-t-il ajouté.

Pour sa part, Sadou Nimaga, secrétaire général du ministère des Mines et de la Géologie s’est félicité des progrès enregistrés par le secteur minier depuis 2010. « On peut citer très sommairement, entre autres : la révision du cadre juridique, l’assainissement de l’environnement des affaires dans le secteur [minier], la revue des contrats et accords miniers, le renforcement des capacités des acteurs impliqués, la publication de toutes les conventions et de tous les titres miniers », a-t-il listé.

Plus loin, M. Nimaga a ajouté que le nombre de sociétés en phase d’exploitation est passé de 6 en 2010 à 17 en 2020, pour un niveau d’investissement de 6,4 milliards de dollars contre moins de 5 milliards, mais aussi 70,2 millions contre 17 milliards de tonnes de bauxites, et 26,8 contre 14,7 tonnes pour la production aurifère. « Ainsi, le nombre d’emplois directs a donc presque triplé, en passant à 6 110 emplois en 2019 contre 5 340 en 2010. Les emplois indirects ont suivi la même tendance, avec un nombre d’emplois estimés à 34 715 en 2019 contre 12 906 en 2010 », a-t-il fait constater.

Le secrétaire général du ministère des Mines et de la Géologie espère en outre que les journalistes mettront ces trois jours à profit « pour mieux cerner le secteur minier guinéen, et ainsi être des acteurs clés dans la lutte contre la désinformation et l’intoxication ».

A noter que la première édition de cet atelier s’est déroulée en février 2019 à Kindia.

Hawa Bah

Articles Similaires

Baisse du prix du carburant : quel impact sur les prix des denrées à Kankan?

Ledjely.com

Cellou Dalein Diallo à ses militants :« la page Alpha Condé est tournée»

Ledjely.com

EMBALO : « Je n’ai jamais vu le président Sassou triste comme le jour du coup d’Etat en Guinée »

LEDJELY.COM

Le colonel Mamadi Doumbouya au chevet de M’mah Sylla, victime de viol

LEDJELY.COM

RACKETS ET EXTORSION : Mamadi Doumbouya met en garde gendarmes et policiers

LEDJELY.COM

DABOMPA : les vendeuses rechignent à libérer les abords du marché

LEDJELY.COM
Chargement....