Ledjely.com

Accueil » KANKAN : Lancement du projet pour la réduction de l’impact de la COVID sur la santé des enfants
Actualités Publireportage

KANKAN : Lancement du projet pour la réduction de l’impact de la COVID sur la santé des enfants

Ce projet couvre 2 communes de Conakry (Matoto et Ratoma) et les préfectures de Kankan, Siguiri et Mandiana. Il est question de redynamiser les activités de vaccination de routine contre la rougeole et la polio et renforcer les services de nutrition.

Depuis la notification le 12 mars 2020 du premier cas de COVID-19 en Guinée, les activités de vaccination contre la rougeole et la poliomyélite et les services de nutrition ont été durement affectés. La fréquentation par la population des structures sanitaires offrant ces services a drastiquement baissé par peur de contracter la maladie.

@Saa Momory KOUNDOUNO
Christine Naré Kaboré, Représentante adjointe de l’UNICEF (gauche), Sadou Kéita, Gouverneur de la région administrative de Kanakan (milieu) et Amara Lamine Soumah, Préfet de Kankan à droite

Pour inverser cette tendance afin d’améliorer la santé des enfants et leurs communautés un projet dénommé « Stopper la double épidémie de poliomyélite et de rougeole dans les zones les plus affectées par la COVID-19 en Guinée », financé par le gouvernement du Japon, a été lancé à Kankan. La cérémonie de lancement a mobilisé autour de Sadou Kéita, Gouverneur de la région administrative de Kankan, Amara Lamine Soumah, Préfet de Kankan, Dr Ibrahima Djouldé Diallo, Directeur général de l’hôpital régional, les cadres de la région, les acteurs régionaux de la société civile, Christine Naré Kaboré, Représentante adjointe de l’UNICEF, et les autres partenaires au développement intervenant dans la région.

La cérémonie de signature de la convention de financement du projet entre le Gouvernement du Japon et l’UNICEF a été signée le 14 avril, a été présidée par le Médecin Général Rémy LAMAH, Ministre de la Santé.

Ce projet vise à réduire la morbidité et la mortalité dues à la rougeole et à la poliomyélite chez les enfants de moins de 5 ans dans un contexte marqué par la persistance de la pandémie de COVID-19 dans le pays. Pour y parvenir, les activités de vaccination de routine contre la rougeole et la poliomyélite seront renforcées, les structures de santé verront leurs capacités opérationnelles renforcées pour offrir de meilleurs services de nutrition et l’assainissement total piloté par la communauté (ATPC) sera également renforcé pour mettre un terme à la défécation à l’air libre afin de créer un environnement sain, sera fortement encouragé.

@Saa Momory KOUNDOUNO
Les partenaires techniques et financiers intervenant dans la région administrative de Kankan et les acteurs de la société civile régionale

A ces activités s’ajouteront, les actions contre les rumeurs et les fausses nouvelles distillées contre la vaccination en vue de restaurer la confiance des communautés aux services publics, la promotion des mesures barrières et la responsabilisation des associations de femmes et de jeunes durant toute la phase de mise en œuvre du projet. C’est pourquoi, lors du lancement de ce projet, Christine Naré Kaboré, la Représentante adjointe de l’UNICEF  dira : «  Mis en œuvre correctement, ce projet contribuera sans aucun doute à inverser les tendances et produire des résultats durables. C’est donc le moment et le lieu de lancer un appel solennel à toutes les autorités, services publics, organisations de la société civile pour que chacun puisse jouer sa partition dans l’atteinte des résultats escomptés ».

Ce projet, il faut le noter, cible deux communes de la ville de Conakry, à savoir Ratoma et Matoto et trois préfectures de la région administrative de Kankan, Kankan, Siguiri et Mandiana.
Le choix de la région administrative de Kankan pour lancer ce projet n’est pas fortuit. C’est cette région qui a récemment notifié des cas de poliomyélite et de rougeole. Ce projet contribuera donc à  sauver la vie des enfants.

Pour sa part, le Gouverneur de la région administrative de Kankan, Sadou Kéita, dira  « On lance ce projet dans un contexte difficile puisque nous sommes une région d’épidémie qui est aussi impactée par la COVID-19. C’est dans ce contexte qu’il a été pensé de sauver l’enfant. L’adulte peut disparaître, mais quand l’enfant reste, la société peut continuer d’exister. Nous remercions donc le gouvernement du japon et l’UNICEF, notre partenaire traditionnel pour l’investissement qu’il ne cesse de faire dans notre pays en faveur de nos enfants ».
Le Gouverneur, Sadou Kéita a ainsi appelé sa population à non seulement allaiter les enfants au lait maternel, à les envoyer vers les structures de santé pour les problèmes de malnutrition, mais aussi à les faire vacciner, car la région fait face à beaucoup d’épidémies. Pour lui, la meilleure façon de protéger l’enfant est de lui faire respecter son cycle vaccinal.

@Saa Momory KOUNDOUNO
Sadou Kéita, Gouverneur de la région administrative de Kankan s’adressant à l’auditoire

L’ occasion  a été saisie pour remettre des kits de lavage de mains et des échantillons d’intrants nutritionnels comme le plumpy’nut. Ensuite, les autorités ont visité la néonatologie de l’hôpital régional qui affiche un besoin d’extension et d’équipement pour une meilleure prise en charge des nouveau-nés.

Saa Momory KOUNDOUNO

Articles Similaires

Guinée : Voici ce que les personnes vivant avec le handicap attendent du CNRD

Ledjely.com

GUINEE: les autorités sanitaires déclarent la fin de la fièvre Marburg

Ledjely.com

Contenu local, respect des normes environnementales, transformation des matières,… Les exigences de Mamady Doumbouya à l’égard du secteur minier

LEDJELY.COM

Des projets miniers sont-ils menacés ? Le président de la chambre des Mines répond

LEDJELY.COM

CONCERTATIONS NATIONALES : revoilà Mamady Youla

LEDJELY.COM

COSA : de quoi est mort Bangaly Camara ?

LEDJELY.COM
Chargement....