Ledjely.com

Accueil » GUINÉE : le REJEGUI se fixe pour objectif l’amélioration de la qualité du système éducatif à travers des médias
Actualités Education Guinée

GUINÉE : le REJEGUI se fixe pour objectif l’amélioration de la qualité du système éducatif à travers des médias

Une association de journalistes spécialistes sur les questions de l’éducation a vu le jour ce vendredi 02 juillet 2021. Le Réseau des journalistes pour l’éducation guinéenne (REJEGUI), dont il s’agit, a été officiellement lancé en faveur d’une conférence de presse organisée à cet effet à la Maison de la presse de Guinée, sise au quartier Kipé-Dadya dans la commune de Ratoma.

Constitué de journalistes qui œuvrent dans des médias spécialisés dans l’éducation, ou qui animent des émissions éducatives, ce collectif se veut d’être un acteur majeur pour relever le défi de l’amélioration de la qualité de notre système éducatif.

Selon Mamadou Djongassy Bah, président du REJEGUI, plusieurs problèmes assaillent en ce moment le système éducatif guinéen ; à savoir le manque d’infrastructures, le faibles taux d’admission aux examens nationaux, la baisse du niveau des élèves, le déficit d’enseignants, l’inadéquation entre la formation et les besoins du marché de l’emploi, etc. « Conscients que notre système éducatif est sous perfusion, nous, journalistes spécialistes des questions liées à l’éducation au sein de nos rédactions, avons décidé de faire face à cette problématique », a t-il annoncé.

Pour y parvenir, le réseau compte user des canaux médiatiques pour davantage attirer l’attention des acteurs du système éducatif guinéen sur les réalités au niveau des écoles, universités et instituts du pays, mais aussi favoriser un cadre d’apprentissage propice à travers un certain nombre d’actions comme :

  • Favoriser l’égalité de chances de réussite des élèves et étudiants quelles que soient leurs origines sociales à travers le parrainage, l’accompagnement psycho-social et éducatif ;
  • Œuvrer pour la promotion du genre en milieu éducatif ;
  • Participer au renforcement de capacités des enseignants et encadreurs ;
  • Créer un cadre d’échanges entre élèves, étudiants, enseignants, encadreurs et décideurs ;
  • Contribuer à la promotion de la culture citoyenne, la non-violence, à travers des actions de sensibilisation ou de renforcement de capacités.

Pour se faire, il demande l’appui de toutes les parties prenantes, à savoir les trois ministères en charge de l’éducation, les institutions internationales, les ONG… « Car, insistent ses membres, l’éducation est une affaire de tous ».

L’idée de créer ce réseau remonte à novembre 2019, mais ce n’est que le 12 juin dernier qu’un premier bureau exécutif de six membres, dont une fille, a été mis en place pour une durée de deux ans, à l’issue d’un congrès électif.

Hawa Bah

Articles Similaires

« Pourquoi ils nous ont violées… », une victime témoigne à visage découvert

LEDJELY.COM

SIGUIRI : un détenu se donne la mort par pendaison

LEDJELY.COM

REOUVERTURE DES CLASSES : le casse-tête des parents d’élèves

LEDJELY.COM

GUINEE : le Président, le fils prodige et la chute inattendue

LEDJELY.COM

CARBURANT : la baisse ne se répercute pas encore sur le transport

LEDJELY.COM

GUINEE : Douze ans après le massacre du stade, encore plus d’incertitude pour la justice suivant le récent coup d’État

LEDJELY.COM
Chargement....