Ledjely.com

Accueil » GUINÉE : la mort de deux jeunes acteurs au large de la Méditerranée relance le débat sur la migration irrégulière
A la une Actualités Guinée Société

GUINÉE : la mort de deux jeunes acteurs au large de la Méditerranée relance le débat sur la migration irrégulière

Constamment source de débat, le drame de migration irrégulière vient encore de frapper dans le milieu artistique guinéen. Deux acteurs qui tentaient de rallier l’Europe ne réaliseront jamais leurs rêves car ils sont morts en Mer Méditerranée. En effet, après Elhadj Kana Bah Tangan de la troupe Djikè Bonata 2017, c’est au tour de Sadigatou Barry, connue sous le nom d’artiste « Nourdine », actrice de la troupe Missal Diama de trouver la mort en tentant la traversée, le weekend dernier.  Une situation que déplore Mamadou Thug qui entend œuvrer pour freiner le phénomène qui endeuille régulièrement des familles en Guinée.

La mort de Nourdine qui laisse derrière elle un enfant de 11 ans a plongé sa famille, ses collaborateurs et ses amis dans la désolation.

L’humoriste Mamadou Thug, président de l’Association des troupes artistiques de Guinée (ATAG), souligne que l’immigration irrégulière est illégale et a endeuillé des milliers de familles africaines et surtout guinéennes. « Nous avons perdu deux grands acteurs au large de la Méditerranée (…) Nourdine partait à la recherche du bonheur », a-t-il exprimé.

Impliquer les États en garantissant une vie meilleure dans les pays d’origine, accompagner la jeunesse pour croire en la réussite dans leurs pays et investir dans la sensibilisation sont les pistes de solutions les plus à même de porter fruits. « En ma qualité de président et étant association d’acteurs comédiens du théâtre et du cinéma regorgeant plusieurs troupes et compagnies au sein de notre entité ATAG, nous pouvons y travailler sérieusement avec l’Etat et les partenaires publics et privés afin de faire comprendre à la jeunesse que oui, c’est possible de vivre heureux et épanoui chez nous, en Afrique et surtout dans notre Guinée natale », a assuré Mamadou Thug.

En attendant la mise en œuvre de ces différentes suggestions, la migration clandestine continue d’attirer plus de jeunes désireux de fuir la « misère » pour l’Europe, vue comme un « eldorado ».

Elisabeth Zézé Guilavogui

Articles Similaires

« Pourquoi ils nous ont violées… », une victime témoigne à visage découvert

LEDJELY.COM

SIGUIRI : un détenu se donne la mort par pendaison

LEDJELY.COM

REOUVERTURE DES CLASSES : le casse-tête des parents d’élèves

LEDJELY.COM

GUINEE : le Président, le fils prodige et la chute inattendue

LEDJELY.COM

CARBURANT : la baisse ne se répercute pas encore sur le transport

LEDJELY.COM

GUINEE : Douze ans après le massacre du stade, encore plus d’incertitude pour la justice suivant le récent coup d’État

LEDJELY.COM
Chargement....