Ledjely.com

Accueil » BEPC : des candidats victimes des fortes pluies qui s’abattent sur la ville de Conakry
A la une Actualités Education

BEPC : des candidats victimes des fortes pluies qui s’abattent sur la ville de Conakry

Des fortes pluies sont enregistrées ces derniers jours dans la ville de Conakry. Et ce mercredi, plusieurs candidats au Brevet d’études du premier cycle (BEPC) disent avoir rencontré des problèmes, alors qu’il pleut sur la capitale guinéenne depuis plusieurs heures.

Si rallier les centres d’examen sous une pluie relève d’un parcours de combattant car par endroits la circulation a été perturbée, une fois dans la salle, on n’en a pas fini avec le calvaire. En effet, des élèves trempés par la pluie disent avoir des difficultés à aborder les sujets. C’est le cas de Rokia Camara, rencontrée à son centre d’examen La Wamy de Nongo. A moitié mouillée, la jeune candidate attendait désespérément un taxi dans pour rentrer chez elle, au quartier Kaporo.

Bras croisés comme si elle luttait contre la fraîcheur, elle a indiqué être arrivée à son centre d’examen ce matin à moitié mouillée. « Le matin, je suis venue sur un moto taxi. Bien que j’avais un parapluie, je suis arrivée au centre presque mouillée. J’ai dû aborder les épreuves avec ma tenue qui était très gênante. Il y a même une amie qui vient tout de suite de rentrer. Elle disait avoir attrapé la fièvre et elle a l’air de tomber malade parce qu’elle aussi était toute mouillée. Elle a dit que quand pluie la frappe, elle tombe malade », a-t-elle expliqué au Djely.

Ismatou Bah, une autre candidate dans le même centre, a également eu du mal à regagner sa salle de classe le matin. A la sortie, elle se voit dans l’obligation d’acheter un manteau. « Je suis venue avec mon frère tôt le matin. Je croyais que la pluie allait se calmer un peu. Mais là, je suis toute mouillée. Je tremble de fraîcheur. C’est pourquoi j’achète ce manteau pour ne pas tomber malade », a confié la jeune fille.

Dans la plupart des centres visités, la situation est identique. Les candidats au BEPC ont dû se déplacer sous cette forte pluie qui est en train s’abattre sur Conakry pour affronter les épreuves. Au groupe scolaire Hamas de Lambanyi par exemple, les collégiens se reconnaissaient par leurs tenues à la couleur kaki, enveloppés dans des manteaux très fragiles.

Parmi eux, des candidats qui n’avaient aucun moyen de protection (ni imperméable, ni parapluie). Certains d’entre eux d’ailleurs sortaient sous la pluie pour regagner leurs domiciles. C’est le cas de Amara, qui impute son mal aux autorités. Le candidat, indique avoir quitté Yimbaya pour se rendre à son centre d’examen. « Moi, j’ai dû changer ma copie une fois parce que mes mains ont mouillé ma première copie. Le retard que cela m’a causé est dû à cette pluie. Et puis dans notre salle, ça suintait du plafond. Mes amis ont tous acheté des manteaux, mais moi, je n’ai pas 5 000 francs pour m’en acheter », a-t-il souligné, avant d’inviter les autorités à prendre des dispositions pour les prochaines années. « Ce n’est pas facile pour certains élèves de circuler dans les quartiers qu’ils ne connaissent pas, ils peuvent se retrouver dans les caniveaux. C’est risqué avec ces fortes pluies », a conclu le candidat.

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

N’ZEREKORE : un ancien ministre defeu général Lansana Conté, comparaît pour violences, coups et blessures

Ledjely.com

MINISTERE DE LA COMMUNICATION : Adèle Camara fixe ses priorités

Ledjely.com

GOUECKE : douze jeunes filles violées par un féticheur et deux de ses complices

Ledjely.com

FEGUIFOOT : Thierno Saidou Diakité, entre satisfaction et regret après la mise en place du CONOR

Ledjely.com

Analyse des premières mesures économiques annoncées par le gouvernement

LEDJELY.COM

Les bases de la future société guinéenne, d’après l’analyste Amadou Sadjo Barry

LEDJELY.COM
Chargement....