Ledjely.com

Accueil » KIROTY-MARCHÉ : la pluie oblige certains citoyens à quitter leurs domiciles
A la une Actualités Société

KIROTY-MARCHÉ : la pluie oblige certains citoyens à quitter leurs domiciles

La forte pluie qui s’abat sur Conakry depuis quelques jours continue de faire des dommages. À Kiroty-Marché, au quartier Nongo, dans la commune de Ratoma, plusieurs concessions sont inondées par les eaux de pluie, faisant des dégâts importants chez certains commerçants et obligeant certains habitants du secteur à quitter leurs domiciles.

Sur les lieux, l’eau prend le dessus partout. Impossible de circuler dans le secteur. Devant chaque porte, chacun se débrouille de son côté pour faire dégager l’eau qui demeure incontrôlable.

Fatoumata Diallo, trouvée le front sur le mur, est animée par la fatigue et le regret. « L’eau est rentrée dans ma chambre ce matin. Mon matelas ainsi que toutes mes affaires ont été mouillées. Le niveau d’eau avait atteint celui de la fenêtre. Heureusement que ça ne s’est pas passé la nuit, sinon on allait mourir. J’habite ici depuis 1 mois, mais je le regrette. Si j’avais su qu’ici, c’est comme ça, je n’allais pas mettre mon argent dans ce logement », confie-t-elle, ajoutant qu’elle prévoit de se rendre chez sa sœur. « Je travaille à Kipé, mais je suis obligée d’aller rester chez elle à Sonfonia en attendant que la pluie se calme », dit la sinistrée.

Alhassane Barry, commerçant dans le secteur, est une autre victime de cette inondation. Trouvé en train de faire sortir l’eau à l’aide d’un gobelet et un seau, il indique avoir perdu des marchandises à cause de l’eau qui jaillit du sous-sol. « Au début, je croyais que l’eau arborait le mur pour rentrer. Donc, cette année, j’ai aussitôt pris des dispositions. Mais c’est avec une grande surprise que j’ai remarqué que l’eau ne rentre pas de ce côté seulement, mais aussi du sous-sol. Avant que je ne m’en rende compte, j’ai déjà perdu des marchandises. Nous demandons de l’aide », lance-t-il à l’endroit des autorités.

Mamady Camara, conducteur de taxi moto qui loge également dans ce secteur, croit connaître la raison qui fait que l’eau entre dans les concessions quand il pleut beaucoup. « Des gens ont construit de manière anarchique. Ils ont bloqué les canaux par lesquels l’eau doit passer. C’est ce qui fait que l’eau ne passe pas comme il se doit », assure-t-il, avant d’ajouter, en sortant l’eau de sa chambre : « Tant qu’on ne libère pas ces canaux, nous allons continuer à souffrir ».

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

N’ZEREKORE : un ancien ministre defeu général Lansana Conté, comparaît pour violences, coups et blessures

Ledjely.com

MINISTERE DE LA COMMUNICATION : Adèle Camara fixe ses priorités

Ledjely.com

GOUECKE : douze jeunes filles violées par un féticheur et deux de ses complices

Ledjely.com

FEGUIFOOT : Thierno Saidou Diakité, entre satisfaction et regret après la mise en place du CONOR

Ledjely.com

Analyse des premières mesures économiques annoncées par le gouvernement

LEDJELY.COM

Les bases de la future société guinéenne, d’après l’analyste Amadou Sadjo Barry

LEDJELY.COM
Chargement....