Ledjely.com
Accueil » KANKAN : le maire sommé de ramasser les ordures
A la une Haute-Guinée Société

KANKAN : le maire sommé de ramasser les ordures

Les jeunes du quartier Timbo, dans la commune urbaine de Kankan, ont barricadé très tôt ce mercredi 11 août 2021 le grand carrefour du rond-point qui mène au marché Dibida. Ils ont exigé de la mairie le ramassage systématique de toutes les ordures qui ont été curées des caniveaux depuis quelques jours. Pendant plusieurs heures, ils ont tenu mordicus à régner en maîtres des lieux jusqu’à ce qu’une délégation de la mairie est allée à leur rencontre pour trouver une issue favorable à la crise qui oppose les deux parties.

Devant le maire et ses collaborateurs, les jeunes de ce quartier, où une seule pluie suffit pour se rendre compte de l’ampleur des saletés, avaient une seule exigence dans la bouche : ramasser les ordures curées des caniveaux et déposées depuis sur la chaussée.

Un des jeunes manifestants est revenu sur les raisons de cette grogne. « Nous sommes victimes de plusieurs maladies et nous partageons le quotidien avec les moustiques. C’est pourquoi, tous les jeunes issus des grains environnants ont décidé de curer ces caniveaux. Chacun a envoyé les matériaux à sa disposition, on a juste demandé aux autorités de ramasser les ordures pour les envoyer à la décharge. Mais apparemment, elles ne veulent pas le faire. C’est pourquoi on a décidé de bloquer le passage jusqu’à ce que nos ordures soient ramassées. Le maire nous a demandé de charger les bennes et qu’il va payer, mais on lui a dit qu’on a besoin d’argent et que ce n’est pas notre travail de rendre propre la ville », a indiqué ce protestataire.

De son côté, le maire de la commune urbaine de Kankan parle de problème logistique qui empêche la municipalité de faire correctement son travail. « Depuis longtemps, ils curent les caniveaux du quartier mais nous ne pouvons pas être à tous les endroits au même moment. On n’a pas de bennes, celles qui existent sont vieilles de plus de vingt-six ans. On a dépensé beaucoup d’argent mais on n’arrive pas à les réparer », assure Mory Colophon Diakité.

Face à la situation qui est le moment hors de maîtrise, il a lancé un message à peine voilé aux autorités guinéennes. « La ville est grande (…) On a la volonté, mais ce n’est pas facile… », dit-il.

Finalement, des engins ont été déployés sur place pour procéder au ramassage des ordures. Quelques heures après le début du mouvement de protestation !

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

PARLEMENT GUINEEN : le siège « clé en main » sera construit par la Chine

LEDJELY.COM

Sékou Koundouno accuse le CNRD de vouloir « éliminer toutes les formations politiques »

LEDJELY.COM

NONGO : un étudiant de 22 ans se donne la mort en sautant du 3ème étage

LEDJELY.COM

RECENSEMENT DE LA POPULATION ET DE L’HABITAT : le colonel Mamadi Doumbouya a reçu la communication d’un projet de décret

LEDJELY.COM

GUINÉE : vers la relance de quatre usines (Conseil des ministres)

LEDJELY.COM

Le Conseil communal de Gaoual et celui de la Commune rurale de Dialokoro (Mandiana) dissous

LEDJELY.COM
Chargement....