Ledjely.com
Accueil » N’ZÉRÉKORÉ : prières et sacrifices contre la Covid-19
A la uneActualitésGuinéeGuinée ForestièreSantéSociété

N’ZÉRÉKORÉ : prières et sacrifices contre la Covid-19

Avec la courbe qu’elle trace depuis quelques mois, la Covid-19 préoccupe sérieusement en Guinée. Rendue plus contagieuse et surtout plus mortelle par les mutations du virus, elle connait en effet un regain qui inquiète autorités et populations à la fois. Notamment en raison des restrictions qu’elle induit et qui inhibe l’économie et accentue la crise économique et la pauvreté des citoyens. Aussi, il n’y a pas que la sensibilisation et les vaccins qu’on dresse contre elle. A tous ces dispositifs de riposte, les musulmans de N’zérékoré ajoutent l’imploration de Dieu dans les lieux de culte.  C’est notamment ce que le correspondant du Djely en région forestière a constaté le mercredi 18 août 2021, dans la mosquée du quartier Koutiyapoulou Boiro, dans la commune urbaine. Lisant le Coran, le livre saint et immolant jusqu’à 4 bœufs, les fidèles ont sollicité le secours du Créateur dans la bataille que le pays livre contre la Covid-19, perçues comme étant une des calamités auxquelles le pays fait face en ce moment.

« La prière et le sacrifice que nous faisions, c’est pour que Dieu aide la Guinée à éradiquer cette pandémie de coronavirus », Mamadi Top Kourouma, un des initiateurs de l’activité. Et si lui et les autres en sont arrivés à séance de prière de sacrifice, c’est parce qu’ils auront dressé un constat d’échec relatif face à la maladie. « Malgré les dispositions prises par les autorités et leurs partenaires pour lutter contre ces maladies ainsi que l’implication des religieux dans la sensibilisation, on voit que ces maladies persistent », relève-t-il en effet, dans une allusion qui prend aussi en suite Ebola et la fièvre de Marburg dont un cas a été récemment notifié à Guéckédou, dans la même région. Conséquence, « on s’est dit qu’il faut aussi faire la lecture du saint Coran et le sacrifice pour demander à Dieu de nous éviter ce qui se passe en Europe avec cette maladie », dit Mamadi Top Kourouma.

Surtout, il n’y a rien de politiques dans la démarche, tiennent à souligner les initiateurs. « On ne le souhaite pas mais si le pays sombre, nous allons tous sombrer », dit encore Mamadi Top Kourouma. Qui, dans la foulée, invite les citoyens à se faire vacciner et à continuer à observer les gestes barrières préconisés par les autorités.

Niouma Lazare Kamano pour ledjely.com

Articles Similaires

Paradoxe CNRD : Un an de plus pour soi, zéro jour de plus pour les conseils communaux

LEDJELY.COM

Kankan : les bandits s’en prennent à un nouveau kiosque de transfert d’argent

LEDJELY.COM

Administration du territoire : Kissidougou accueille son 5ème préfet sous le CNRD

LEDJELY.COM

La Zakat : quel en est le bondement, à combien de kilos équivaut-elle et à qui la donner ?

LEDJELY.COM

Primature : les enseignants contractuels reçus par Bah Oury

LEDJELY.COM

Kourémalé : infertile, elle tente de voler un bébé et se fait arrêter

LEDJELY.COM
Chargement....