Ledjely.com

Accueil » L’UNICEF appuie la Direction Nationale des cantines scolaires pendant cette période de COVID-19
Actualités Publireportage

L’UNICEF appuie la Direction Nationale des cantines scolaires pendant cette période de COVID-19

Avec l’appui de l’UNICEF, le Ministère en charge de l’éducation a mis en œuvre un plan de riposte dans les écoles comprenant la construction de cantines scolaires dans 300 écoles du pays. 

A travers son projet de lutte contre la COVID-19 en milieu scolaire et avec l’appui des partenaires techniques et financiers du secteur de l’Éducation, l’UNICEF, en appui au Ministère en charge de l’éducation, a mis en œuvre un plan de riposte dans les écoles avec la mise en place des cantines scolaires destinées aux enfants vulnérables.
Coyah, avec ses écoles élémentaires de Kounsita, de Bonfet et de Kendoumaya, fait partie des 300 écoles bénéficiaires de vivres pour les cantines scolaires.

Toutes ces écoles ont bénéficié de 9 à 15 sacs de riz, d’un bidon de vingt litres d’huile d’arachide, d’un demi-sac de sel et d’un sac de patates. Ces vivres sont livrés en deux tranches tous les 3 mois. « Un repas quotidien à l’école peut signifier non seulement une meilleure nutrition et une meilleure santé, mais aussi un meilleur accès à l’éducation et de meilleurs résultats scolaires. Il constitue également une forte incitation à envoyer régulièrement les enfants à l’école, car cette cantine scolaire nous aide également à mettre la main sur les enfants qui ont déjà abandonné l’école ». Nous dira Aboubacar Camara, Directeur de l’école primaire de Bonfet.

@UNICEF Guinee/M.Mazboudi
Les élèves en train de manger à leur cantine scolaire

Aboubacar Camara profitera de l’occasion pour solliciter la continuité de cette cantine scolaire au sein de son école et aussi au sein des autres écoles bénéficiaires. « Nous avons besoin d’enseignants, mais aussi de former ceux qui sont là, nous avons des enseignants qui sont pris en charge par le bureau de l’APEAE. Et nous parvenons difficilement à gérer ce genre de situation, car avec cette pandémie, les activités sont au ralenti, les parents d’élèves joignent difficilement les deux bouts », plaide-t-il.
Quant à Mamadou Ba Camara, Vice-président du bureau de l’APEAE de l’école primaire Bonfet, il n’a pas manqué de réitérer son engagement à accompagner les encadreurs, tout en saluant l’initiative de ces cantines scolaires. « Actuellement nos enfants sont à l’école et ils mangent bien, c’est une bonne idée, car cela nous permet, nous parents, de nous occuper de nos activités champêtres et aussi savoir que nos enfants sont en sécurité. C’est un apaisement pour nous », se réjouit le vice-président du bureau de l’APEAE
L’alimentation scolaire encourage les ménages démunis à envoyer leurs enfants à l’école et à les y maintenir. Les programmes des cantines ciblent en particulier, les filles afin de favoriser leur scolarisation pour qu’au bout du compte, qu’elles aient un avenir leur permettant de participer au développement de leur pays. « On a une cantine scolaire au sein de notre école. Je quitte la maison le matin sans déjeuner. Une fois à l’école, nous avons une ration alimentaire journalière qui nous permet de bien tenir et d’étudier. Cette ration alimentaire est diversifiée. Nous avons parfois de la sauce et des patates. Cette cantine a permis à nos amies filles qui avaient abandonné l’école de revenir et a incité les garçons qui sont dans la rue, à venir à l’école », nous confiera Thérèse Mara, 12 ans et élève en 6ème de l’école primaire de Kounsita.

@UNICEF Guinee/M.Mazboudi
Thérèse Mara, élève de la 6ème de l’école primaire de Kounsita

A son tour, Alpha Souleymane Sidibé 12 ans, élève de la 5 ème année se dit rassuré par l’appui de l’UNICEF : « Avec les cantines scolaires, nous parvenons à bien manger pour bien étudier et ça nous permet d’être réguliers à l’école. Aussi, nous nous sentons en sécurité ici, car nos parents passent toute leur journée au champ », raconte-t-il.

@UNICEF Guinee/M.Mazboudi
Alpha Souleymane Sidibé, élève de la 5 ème année

L’alimentation scolaire peut briser le cycle de la faim, de la pauvreté et de l’exploitation infantile mais surtout favorise la scolarisation des filles.

Aissatou Sadio Camara

Articles Similaires

StarTimes diffuse en exclusivité la série indienne « La Veuve blanche »

LEDJELY.COM

ENTA : deux trains entrent en collision, un mort et plusieurs blessés

LEDJELY.COM

Arrestation de Tibou Kamara : le CNRD brise le silence

Ledjely.com

CEDEAO : quand la Guinée fait les frais de la « peur » des coups d’Etat

LEDJELY.COM

Et si Alpha Condé n’était pas encore hors-jeu ?

LEDJELY.COM

Libre, Tibou Kamara est en route pour son domicile

LEDJELY.COM
Chargement....