Ledjely.com

Accueil » Autorités et partenaires échangent sur le rapport de l’étude diagnostique des capacités évaluatives
Actualités Publireportage

Autorités et partenaires échangent sur le rapport de l’étude diagnostique des capacités évaluatives

Pour combler la faiblesse de l’évaluation des politiques publiques, une étude diagnostique des capacités évaluatives nationales a été menée par le Gouvernement avec l’appui de l’UNICEF. 

Initiée par le Système des Nations Unies, l’étude diagnostique des capacités évaluatives nationales en Guinée vise à appuyer le renforcement des capacités évaluatives des politiques publiques et de gestion des programmes et projets nationaux qui en découlent. Pour ce faire, l’étude s’est déroulée en deux étapes à savoir : dans un premier temps, faire l’état des lieux des capacités nationales en matière d’évaluation en Guinée afin de déterminer, au-delà des grandes lignes et principes de suivi et d’évaluation mentionnés dans le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES), la pratique actuelle en matière d’évaluation au niveau national ; et accompagner ensuite, selon les résultats obtenus et sur une base participative, le développement des capacités durables d’évaluation.
Une équipe de consultants nationaux et internationaux a été mise sur pied pour conduire l’exercice. C’est le mercredi, 14 juillet 2021 que ce rapport d’étude assorti de conclusions et recommandations a été présenté à Conakry devant les autorités et les partenaires techniques et financiers.

L’atelier qui s’est déroulé en modalité mixte (présentielle et virtuelle), a regroupé les cadres du Ministère de la Coopération Internationale et de l’intégration Africaine, les Secrétaires Généraux et autres hauts fonctionnaires des Ministères, ceux de l’UNICEF, les représentants des Agences du Système des Nations Unies, des missions diplomatiques, des partenaires bilatéraux ainsi que les délégués des organisations internationales intervenant en République de Guinée.

@UNICEF Guinee/S.M.Koundouno
Autorités et partenaires assistant à la présentation du rapport de l’étude diagnostique des capacités évaluatives nationales en Guinée

Dr Pierre Ngom, Représentant de l’UNICEF en Guinée, intervenant au nom des partenaires techniques dira « Pour la première phase qui fait l’objet de présentation aujourd’hui, il est question de présenter un état des lieux de la pratique de l’évaluation à l’échelle nationale et d’identifier les premiers acquis de la mise en place d’un système national d’évaluation, notamment au niveau institutionnel. Il s’agit aussi d’identifier les aspects qui méritent d’être développés et sur lesquels il serait opportun de centrer la stratégie et le plan d’action de développement des capacités nationales de la fonction Evaluation ».

Il réitérera l’engagement de l’UNICEF à continuer d’apporter sa contribution, aux côtés des autres acteurs, pour le renforcement de la fonction évaluative. Il a toutefois ajouté que l’institutionnalisation de la « fonction Évaluation » est un processus qui exigera, en plus de la volonté politique, un engagement technique affirmé, un leadership déterminé, une synergie entre les acteurs et un large partenariat. Avant de terminer son propos, Pierre Ngom réaffirmera l’engagement de l’UNICEF à œuvrer aux côtés du Gouvernement de la République de Guinée, pour le renforcement d’un environnement favorable à la protection et la promotion des droits de l’enfant.

@Saa Momory KOUNDOUNO
Dr Pierre Ngom, le Représentant Résident de l’UNICEF en Guinée

Cette étude rendue possible grâce à l’appui technique et financier de l’UNICEF, va permettre de mener la réflexion sur les mesures idoines à adopter pour intégrer systématiquement l’évaluation dans les pratiques de gestion de l’action publique et d’accroître ainsi les efforts de reddition des comptes.

C’est pourquoi, le Secrétaire Général du Ministère de la Coopération Internationale et de l’Intégration africaine, Dr Mohamed Hady Barry, au nom de son Ministre, dira que « Cette étude s’inscrit dans le cadre du soutien de l’UNICEF au gouvernement pour le développement des capacités nationales en vue de combler la faiblesse de l’évaluation des politiques publiques qui sont souvent menées avec confusion dans la compréhension des notions de suivi de nos contrôles assimilés à l’évaluation. A l’instar de plusieurs pays de la sous-région, cette situation est en partie imputable à l’absence d’un cadre légal et réglementaire régissant la pratique de l’évaluation et à la faiblesse des capacités évaluatives nationales de la demande d’utilisation des résultats de l’évaluation ».

@Saa Momory KOUNDOUNO
Dr Mohamed Hady Barry, Secrétaire Général du Ministère de la Coopération Internationale et de l’Intégration africaine

En tant qu’élément d’appréciation systématique et objective d’un projet, d’un programme ou d’une politique, les évaluations fournissent des données factuelles essentielles aux décideurs et aux parties prenantes. Et, ce afin de leur permettre d’apprécier les résultats et les contraintes des programmes en vue de dresser des recommandations stratégiques et programmatiques devant contribuer à l’amélioration de la qualité des futurs programmes.

@Saa Momory KOUNDOUNO
Photo de famille des participants à l’atelier de présentation du rapport de l’étude diagnostique des capacités évaluatives nationales en Guinée

Au terme de la présentation faite virtuellement par le consultant principal à partir du Canada, les participants ont échangé sur divers points afin d’enrichir les analyses et recommandations du rapport.

Saa Momory KOUNDOUNO

Articles Similaires

StarTimes diffuse en exclusivité la série indienne « La Veuve blanche »

LEDJELY.COM

ENTA : deux trains entrent en collision, un mort et plusieurs blessés

LEDJELY.COM

Arrestation de Tibou Kamara : le CNRD brise le silence

Ledjely.com

CEDEAO : quand la Guinée fait les frais de la « peur » des coups d’Etat

LEDJELY.COM

Et si Alpha Condé n’était pas encore hors-jeu ?

LEDJELY.COM

Libre, Tibou Kamara est en route pour son domicile

LEDJELY.COM
Chargement....