Ledjely.com

Accueil » TOKYO 2021: le drapeau guinéen tenu par un volontaire japonais
A la une Actualités Guinée Monde Sport & Culture Sports

TOKYO 2021: le drapeau guinéen tenu par un volontaire japonais

Comme lors des jeux olympiques, c’est un volontaire japonais qui a tenu le drapeau guinéen à l’occasion de la cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques qui ont en ce moment lieu dans la capitale japonaise. Ce, parce que, les athlètes guinéens, ne bénéficiant du soutien de l’Etat guinéen, n’y sont pas encore. Grâce aux efforts propres du Comité national paralympique et sportif de Guinée, Kadiatou Bangoura et Bacou Dambakaté devraient rallier Tokyo dans la journée de ce mercredi. Mais en attendant, ils loupent la cérémonie d’ouverture et ce retard oblige le comité d’organisation et faire porter le drapeau guinéen par un volontaire, pour le symbole. 

Jusqu’à la dernière minute, Seydou Doumbouya le président du Comité national paralympique, espérait une bonne nouvelle du côté du ministère de l’Economie et des Finances. Mais tard dans la soirée d’hier lundi, il lui a été purement et simplement notifié que le président de la République n’ayant pas « validé le dossier« , le budget ne serait pas disponible. En d’autres termes, l’Etat guinéen faisait ainsi l’impasse sur les jeux paralympiques.

Une attitude perçue comme « illustrative du niveau de considération et de prise en compte des préoccupations et des légitimes aspirations des personnes handicapées par les autorités guinéennes », selon Seydou Doumbouya.

Toutefois, du côté du Comité national paralympique et sportif (CNPS) de Guinée, anticipant le refus de l’Etat guinéen de mettre à disposition le budget permettant notamment l’achat des billets pour les athlètes, en tandem, le président et le secrétaire général, Ousmane Diané, ont emprunté de l’argent pour faire voyager les deux athlètes et leur entraineur qui, nous apprend-on, ont quitté la Guinée ce mardi matin. Mais bien sûr, ils ne sont pas attendus dans la capitale nippone avant ce mercredi 25 août. Autrement, à quelques heures de la première épreuve pour Kadiatou Bangoura qui entre en compétition dès le vendredi.

Ousmane Diané qui, lui, était déjà parti en éclaireur à ses propres frais, ne pouvant pas lui-même tenir le drapeau, il a fallu que ce rôle soit dévolu à un volontaire japonais.

Il convient de préciser que c’est pour éviter à la Guinée d’être privée de la participation aux deux prochaines éditions des jeux que le Comité national paralympique et sportif (CNPS) de Guinée a consenti des efforts au-delà de ses propres possibilités pour faire voyager les deux athlètes et leur coach.

Ledjely.com

Articles Similaires

StarTimes diffuse en exclusivité la série indienne « La Veuve blanche »

LEDJELY.COM

Un corps sans vie découvert à Dixinn-Landréah

LEDJELY.COM

ENTA : deux trains entrent en collision, un mort et plusieurs blessés

LEDJELY.COM

Arrestation de Tibou Kamara : le CNRD brise le silence

Ledjely.com

CEDEAO : quand la Guinée fait les frais de la « peur » des coups d’Etat

LEDJELY.COM

Et si Alpha Condé n’était pas encore hors-jeu ?

LEDJELY.COM
Chargement....