Ledjely.com

Accueil » COVID19 A FRIA : le DPS fait le bilan
A la une Actualités Basse-Guinée Guinée Santé

COVID19 A FRIA : le DPS fait le bilan

En Guinée, la pandémie du coronavirus continue de sévir, aussi bien à Conakry qu’à l’intérieur du pays. D’où l’appel à la vaccination que lancent les autorités à tous les niveaux. Dans certaines localités cependant, la spirale reste relativement maîtrisée par endroit. Ainsi, à Fria, ville minière située à plus de 130 km de la capitale Conakry, on ne déplore que six décès hospitaliers pour un total de 184 cas confirmés depuis la notification du premier cas dans le pays, en mars 2020.  C’est du reste ce que nous confie le Directeur préfectoral de la santé (DPS), Dr. Ibrahima Diallo, avec un report du Djely fait ici un bilan de l’évolution de la maladie dans la cité bauxitique.  

A date, quelle est la situation sanitaire dans la préfecture de Fria ?

Pratiquement depuis le 03 mai 2020, nous sommes en pandémie de coronavirus. Par rapport à cette pandémie, au total nous avons eu 1256 cas testées depuis le début de la pandémie, 184 cas confirmés, 133 personnes sorties guéries, 6 décès, une personne évadée et 15 personnes non retrouvées. Les personnes non retrouvées sont les gens de Fria qui sont allés dès le départ à Conakry et en faisant le test, on a demandé leur résidence, ils ont donné le nom de Fria. Mais nous n’avons vu personne revenir. Personne n’a accepté de revenir à Fria, ils se sont fait traiter à Conakry. Voilà pourquoi on leur a donné l’étiquette de Fria.

A date, nous avons un total de 20 personnes hospitalisées. Le nombre de contacts que nous avons répertoriés depuis le début est de 1151 personnes. Quant aux contacts à suivre présentement, ils sont au nombre de 57 et parmi lesquels 29 qui sont suivis.

Qu’en est-il de la couverture vaccinale dans votre préfecture ?

S’agissant de la vaccination, nous avons un total tous confondus (1ère et 2ème doses) de 15336 vaccinés pour Fria. Il y a de l’engouement. Fria prend le devant par rapport à la vaccination. Le nombre de vaccinés est très élevé à Fria et la tendance est bonne. L’engouement est là et la population de Fria en totalité a opté pour la vaccination.

Vous devez néanmoins vous heurter à quelques difficultés non ?

Les problèmes que nous relevons sont ont essentiellement trait au faible respect des mesures barrières, en dépit des efforts louables de l’autorité qui est régulièrement avec nous dans nos différentes réunions. Des efforts que consent également le comité préfectoral de riposte des urgences sanitaires à la tête duquel se trouve le préfet en personne. Il y a eu des recommandations qui se sont basées fondamentalement sur le respect des mesures barrières. Malgré tout, il y a des gens qui ne comprennent pas ou qui ne veulent pas comprendre du tout qu’il y a la maladie et qui refusent d’utiliser les masques. Ils refusent la distanciation et organisent des cérémonies en grande masse, voilà les difficultés que nous rencontrons sur le terrain.

Certaines de ces difficultés se rapportent à des réticences dues au fait que certains ne croient toujours pas en l’existence de la maladie. Comment y faites-vous face ?

Nous avons quand même insisté sur l’intervention de la croix rouge. C’est-à-dire que nous allons faire le test sur les corps, que ça soit les décès hospitaliers ou extra hospitaliers. Nous allons faire le test et partout où le test est positif, nous demandons l’intervention de la croix rouge pour faire un enterrement digne et sécurisé. Par endroit, les gens comprennent mais d’autres ne comprennent pas et c’est avec l’intervention des autorités que nous parviendrons à réussir. Nous saluons vraiment les forces de défense et de sécurité qui sont en train de mettre les bouchées doubles en vue de l’éradication de la pandémie dans notre pays.

Propos recueillis par Elisabeth Zézé Guilavogui

Articles Similaires

COVID-19 : les Etats-Unis offrent 336 milles doses de vaccins Johnson & Johnson à la Guinée

LEDJELY.COM

GUINEE : penser la transition

LEDJELY.COM

SYLI NATIONAL : une mission de la FEGUIFOOT en Espagne pour finaliser l’arrivée de Moriba Kourouma

Ledjely.com

DUBREKA : le colonel Doumbouya chez le Kountigui de la Basse Côte

Ledjely.com

MINISTERE DES AE: le colonel Mamady Doumbouya suspend plusieurs cadres

LEDJELY.COM

Mort d’un bébé à Karifamoriah ( Kankan): Djené Kaba, la mère, serait à l’origine

Ledjely.com
Chargement....