Ledjely.com

Accueil » Affaire Kaporo-rails Kipé 2 et Dimesse: voici ce que le collectif des victimes demande au CNRD
Actualités Guinée Société

Affaire Kaporo-rails Kipé 2 et Dimesse: voici ce que le collectif des victimes demande au CNRD

Quelques jours après le changement de régime,  le collectif des victimes de Kaporo-rails, Kipé 2 et Dimesse sort du silence pour donner sa position sur la  situation sociopolitique du pays. S’adressant aux nouvelles autorités du pays, il demande  à la junte de leur venir en aide en réparant leurs habitations détruites par l’ancien régime. Le collectif réclame également des sanctions contre les auteurs de ce déguerpissement.

 Tout en se réjouissant du basculement de régime, le collectif des victimes de Kaporo-rails n’a pas manqué de demander aux nouvelles autorités du pays l’application correcte de la justice, comme annoncé par Colonel Mamady Doumbouya. « Ce que nous nous attendons des nouvelles autorités du CNRD et de son président, c’est d’appliquer ce qu’il a dit dans sa 1ère déclaration, celle dans laquelle il a dit que désormais, la justice sera la boussole qui orientera chaque citoyen parce que le mal de ce pays, en grande partie c’est la justice », a fait savoir Mamadou samba Sow, porte-parole  du collectif.

Pour ce collectif, il faut que les victimes de Kaporo-rails soient rétablies dans leurs droits, « qu’on nous restitue nos terres parce que rien ne prouve que ces domaines là appartiennent à l’Etat, donc il faut qu’on nous restitue nos terres, qu’on nous donne les moyens de reconstruire nos maisons », a poursuivi le porte parole.

L’inculpation de l’ex ministre de l’administration de la ville, du territoire et de la décentralisation ainsi que ses « complices » sont d’autres demandes que le collectif fait aux nouvelles autorités. « Nous demandons l’inculpation de l’ancien ministre Ibrahima Kourouma ainsi que tous ses complices parce qu’il n’est pas le seul. La tête de liste c’est bien entendu M. Alpha Condé et Ibrahima Kourouma n’était qu’un exécutant mais vu que l’ancien chef d’État est déjà dans les mains de la junte, il faut que les autres aussi puissent répondre et à côté, nous demandons que tous les travaux qui sont en cours sur le site soient arrêtés. Et que la Société IMAG Holding qui est en train de revendre nos terres soit démantelée parce qu’elle est composée de mafieux », a expliqué Mamadou Samba Sow.

Selon le porte-parole du collectif, des démarches sont en cours en vue d’une rencontre avec le colonel Doumbouya et ses hommes. « Nous allons, si nous arrivons à le rencontrer lui remettre un mémorandum qui retrace la tragédie de Kaporo-rails de 1998 et celle de 2019 avec tous les détails qui donc, indiquent que la loi a été violée dans tout ce processus là… Nous ferons tout ce qui est possible pour le rencontrer afin de lui signifier d’abord notre soutien par rapport au renversement du régime mais aussi lui demander son aide pour que toute la vérité soit dite dans ce dossier », a t-il précisé.

Toutefois, la procédure en cours à la CEDEAO va continuer selon le collectif. « Quand nous aurons gain de cause ici, si nous sommes rétablis dans nos droits, il n’est pas exclu qu’on renonce mais ça dépendra de notre avocat. Pour l’instant la procédure va continuer son cours du côté de la CEDEAO ».

Elisabeth Zézé Guilavogui

Articles Similaires

COVID-19 : les Etats-Unis offrent 336 milles doses de vaccins Johnson & Johnson à la Guinée

LEDJELY.COM

GUINEE : penser la transition

LEDJELY.COM

SYLI NATIONAL : une mission de la FEGUIFOOT en Espagne pour finaliser l’arrivée de Moriba Kourouma

Ledjely.com

DUBREKA : le colonel Doumbouya chez le Kountigui de la Basse Côte

Ledjely.com

MINISTERE DES AE: le colonel Mamady Doumbouya suspend plusieurs cadres

LEDJELY.COM

Mort d’un bébé à Karifamoriah ( Kankan): Djené Kaba, la mère, serait à l’origine

Ledjely.com
Chargement....