Ledjely.com
Accueil » MAMADY KABA : « nous n’avons pas pu nous exprimer »
A la une Actualités Guinée Politique

MAMADY KABA : « nous n’avons pas pu nous exprimer »

Dans leur ensemble, les acteurs politiques et de la société civile guinéens apprécient les discours et les actes que le colonel Mamady Doumbouya a jusqu’ici tenus ou posés. Les débuts du CNRD, quasiment tout le monde les trouve rassurants. Pour autant, dans la façon dont les concertations nationales sont organisées, il y a un déficit d’organisation que l’on dénonce de plus en plus. Disant en avoir été victime, Mamady Kaba, de la Ligue des droits et de la démocratie en Afrique (LIDDA) s’élève contre une certaine discrimination dans la prise de la parole notamment à l’occasion de la rencontre entre le CNRD et les acteurs de la société civile.  

« Je pense que depuis la prise du pouvoir jusque-là, les discours sont rassurants, les actes le sont aussi. Nous les encourageons à promouvoir une nouvelle Guinée. Jusque-là les démarches nous rassurent », telles sont les impressions plutôt positives de Mamady Kaba à l’égard de la junte guinéenne. Ceci étant, promet-il : « nous allons voir l’évolution des situations pour nous rassurer que nos craintes ne seront pas confirmées ». 

Déjà, à la faveur de la rencontre, le mercredi matin, entre le colonel Mamady Doumbouya et les acteurs de la société civile, toutes les organisations n’ont pas pu s’exprimer. En particulier, les organismes ouvertement dédiés à la défense des droits humains n’ont pas eu droit à la parole. Or, tient à signaler le président de la Ligue des droits et de la démocratie en Afrique (LIDDA) : « pour une refondation de l’Etat, l’avis des organisations des droits de l’homme compte à plus d’un titre ».  

Y aurait-il du favoritisme dans la distribution de la parole lors des rencontres avec le colonel Doumbouya ? Mamady Kaba ne le dit pas. Pour autant, témoigne-t-il : « Il y avait des listes déjà disponibles qui ont servi à distribuer la parole, nous ne savons pas sur quelle base la liste a été confectionnée ».

Dans la foulée, assure-t-il, ce type de couac n’est pas de nature à le décourager. Désireux de transmettre les propositions de son organisation, il promet de trouver une autre opportunité ou d’user d’un autre mécanisme pour arriver à son objectif.

Propos recueillis par Balla Yombouno

Articles Similaires

KANKAN : un responsable des enseignants contractuels se dit inquiet de leur sort

LEDJELY.COM

HANDBALL FEMININ: Conakry abrite les championnats d’Afrique des Nations

Ledjely.com

Alpha Condé quitte enfin la Guinée

LEDJELY.COM

CPP : Cellou Dalein Diallo maintenu porte-parole

LEDJELY.COM

SIDYA TOURE : plus la transition dure, « plus ça devient une bombe… »

LEDJELY.COM

LOLA : un feu de brousse ravage plantations et champs à Lainé

LEDJELY.COM
Chargement....