Ledjely.com

Accueil » APRES-ALPHA CONDE : Sékou Koundouno n’en a pas fini avec les promoteurs du 3ème mandat
A la une Actualités Guinée Politique

APRES-ALPHA CONDE : Sékou Koundouno n’en a pas fini avec les promoteurs du 3ème mandat

Les activistes membres du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) sont rentrés ce samedi 18 septembre de l’exil qu’ils vivaient depuis des mois du fait de leur opposition au troisième mandat d’Alpha Condé. Ibrahima Diallo, Sekou Koundouno, Fodé Sanikayi Kouyaté et le rappeur Djani Alfa, quoique heureux de retrouver le pays natal, promettent de poursuivre la bataille pour l’ancrage de la démocratie en Guinée. Ce qui, à en croire Sékou Koundouno, responsable des stratégies du mouvement anti-troisième mandat, doit passer par la traque de tous ceux qui ont soutenu le mandat de trop de l’ancien chef de l’Etat.

Après avoir remercié les Guinéens dans leur ensemble, le bouillant Sekou Koundouno attaque, comme à ses habitudes « Nous vous promettons que nous passerons à l’épuration des mauvaises graines. Tout ceux qui, de près et de loin, ont participé à l’assassinat de la démocratie, qui ont encouragé Alpha Condé dans sa folie de bâtir la dictature en Guinée, nous ferons face à ces gens dans les heures qui suivent », déclare-t-il au micro des reporters du Djely déployés à l’aéroport de Conakry.

Ibrahima Diallo, en charge des opérations du FNDC, pour sa part, a tenu à assurer que le FNDC a bien sa place dans la nouvelle donne qui s’est créée en Guinée depuis le 5 septembre. En effet, si beaucoup se demandent si le mouvement doit demeurer en l’état, alors que le contexte qui avait amené à sa gestation a évolué, Ibrahima Diallo répond : « c’est à notre tour maintenant de manager cette situation avec beaucoup de responsabilité et beaucoup de maturité ». Au-delà, rappelle-t-il, « le FNDC est un état d’esprit ».

De son côté, Djani Alfa, qui avait fait montre de beaucoup d’engagement contre le troisième mandat, dit se souvenir de ceux notamment qui ont payé la lutte de leur vie. « Des personnes qui sont mortes, d’autres en prison. Certains sont libérés mais il y en a qui sont encore dans les prisons », souligne-t-il

Commentant les engagements jusqu’ici pris par le CNRD via ses différentes déclarations, le rappeur dit prendre acte. Cependant, il invite les Guinéens à se préparer pour la transition : « nous invitons franchement tout le peuple de Guinée à comprendre que cette transition n’est pas que pour le CNRD, c’est la transition de tout le peuple de Guinée. Elle doit être axée autour de 4 choses essentielles : l’amour, le pardon, la justice et la solidarité ».

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

EMBALO : « Je n’ai jamais vu le président Sassou triste comme le jour du coup d’Etat en Guinée »

LEDJELY.COM

Le colonel Mamadi Doumbouya au chevet de M’mah Sylla, victime de viol

LEDJELY.COM

RACKETS ET EXTORSION : Mamadi Doumbouya met en garde gendarmes et policiers

LEDJELY.COM

DABOMPA : les vendeuses rechignent à libérer les abords du marché

LEDJELY.COM

TRANSITION EN GUINEE : quelles perspectives pour la Justice ? (1ère partie)

LEDJELY.COM

Journée de la canne blanche : Les aveugles et malvoyants interpellent les usagers de la route  

Ledjely.com
Chargement....