Ledjely.com

Accueil » Bientôt le Learning passport, une plateforme d’enseignement à distance pour l’éducation guinéenne
Actualités Publireportage

Bientôt le Learning passport, une plateforme d’enseignement à distance pour l’éducation guinéenne

Cette initiative qui va permettre aux enfants guinéens de bénéficier d’un apprentissage de qualité à distance avec les Nouvelles Technologies peut marcher en mode online ou offline pour les écoles qui n’ont pas accès à internet. 

Partout dans le monde, l’on constate l’importance de l’apprentissage numérique pour les enfants et les adolescents. Il apparaît donc nécessaire, voire indispensable que la Guinée fasse partie de cette vision mondiale. Une initiative qui va permettre aux enfants guinéens de bénéficier d’un apprentissage de qualité à distance avec les Nouvelles Technologies. C’est pourquoi, Pr Alpha Amadou Bano Barry, Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation veut aller vite. Déjà, il annonce le démarrage imminent du renseignement de la base de données des élèves guinéens : « Les tablettes que nous avons achetées en Chine et qui servent à connecter les données de base, sont en train d’être déployées. Les gens sont en train d’être formés. Et à partir des examens de cette année, on va commencer à renseigner la base de données des élèves, ensuite ce sera les enseignants et enfin l’année prochaine, le processus va continuer d’une façon massive et accélérée », déclare Pr Alpha Amadou Bano Barry.

@Saa Momory KOUNDOUNO
Pr Mamadou Alpha Bano Barry, Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation

En plus de ce dynamisme et de la volonté politique clairement exprimés par les autorités guinéennes à faire partie de cette nouvelle révolution numérique, les partenaires techniques et financiers comme l’UNICEF qui soutient ce projet est en train de travailler main dans la main avec le Département de l’Education Nationale pour mettre en place une plateforme d’enseignement à distance dénommée : Learning passport, a déclaré Maria Tubio, Education Specialist – Alternative Learning au Bureau régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’ouest et du centre : « Nous voulons que toutes les écoles de la Guinée soient connectées à internet et que les enfants aient accès à la technologie. Nous allons le faire avec le système de géolocalisation pour qu’on puisse savoir où est-ce qu’il n’y a pas de réseau et comment connecter toutes les écoles. Nous travaillons avec le Ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation pour créer une plateforme d’apprentissage qui s’appelle Learning passport ».

@Saa Momory KOUNDOUNO
Maria Tubio, Education Specialist – Alternative Learning au Bureau régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’ouest et du centre

Le but recherché à travers cette démarche salutaire, est que chaque pays puisse lancer sa plateforme avec des contenus intéressants et adaptés pour les enfants. L’opportunité sera donc offerte aux pays de développer et adapter leurs propres contenus au contexte de chaque pays. Cette plateforme permettra sans nul doute, à tous les enfants d’étudier à la maison et aussi à l’école. C’est pour cette raison que le Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, Pr Mamadou Alpha Bano Barry exhorte ses cadres à l’appropriation de l’outil informatique : « Il faudra apprendre pour se remettre en question. Apprendre des choses compliquées au départ qui, progressivement vont devenir simples pour qu’à la fin, nous ayions à la fois une offre internationale de contenus et que nous aussi nous participions à la production de contenus universels que nous mettrons à la disposition de l’humanité. La digitalisation est en cours ».

Cet Learning passport dispense ses utilisateurs de la disponibilité de l’internet, relève Maria Tubia, Education Specialist – Alternative Learning au Bureau régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre : « Il marche aussi offline. Il peut être installé dans les écoles qui n’ont pas accès à internet. Il permet que les enfants et les professeurs puissent avoir accès à des contenus numériques sans avoir une connexion internet. C’est en cela qu’il est un modèle innovateur ».

Cette initiative permettra de minimiser le coût de l’accès au savoir pour les enfants et contribuera à réduire l’exclusion scolaire souvent notée chez les enfants vivant dans les endroits où toutes les conditions optimales de la poursuite de l’apprentissage ne sont pas réunies. Ephraim Bahogwerhe Matabaro, Chef de la section Education à l’UNICEF/Guinée, a souligné : « La digitalisation nous permet d’accéder à des ressources pédagogiques variées qui peuvent être transportées et utilisées dans des endroits éloignés où l’on en a de plus besoin. Elle va aider la Guinée à réduire la fracture numérique et l’exclusion scolaire. Nous pensons donc qu’à travers ce projet de digitalisation, cela sera possible ».

@Saa Momory KOUNDOUNO Ephraim Bahogwerhe Matabaro, Chef de la section Education à l’UNICEF/Guinée

Sur le terrain, les enseignants saluent déjà l’initiative qui va permettre à leurs élèves déjà au parfum du numérique, d’accéder au savoir quel que soit l’endroit : « L’utilisation du numérique apporte beaucoup de choses comme la connexion de la jeunesse aux nouvelles données techniques et technologiques. Ensuite, elle va permettre à nos jeunes apprenants d’être au diapason de l’évolution scientifique. Son avantage dans le système éducatif guinéen sera immense », espère Fodé Kaba Konaté, Principal du collège Coléah.

@Saa Momory KOUNDOUNO
Fodé Kaba Konaté, Principal du collège Coléah

Pour joindre l’utile à l’agréable, une délégation composée des cadres du Ministère de l’éducation nationale, de la Direction communale de l’éducation de Matam et une équipe de l’UNICEF s’étaient rendues sur le terrain pour constater de visu, les progrès déjà réalisés suite à l’engagement très fort du gouvernement guinéen à travers le Ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation. Un engagement qui vise à améliorer l’apprentissage des enseignements. Sur le terrain, la volonté du Président de la République s’exprime par sa dotation de certaines écoles de l’outil informatique ayant conduit à l’ouverture des centres informatiques en leur sein.

Cette plateforme de Learning passport a été créée par l’UNICEF, Microsoft et l’Université de Cambridge en Angleterre.

Saa Momory KOUNDOUNO

Articles Similaires

Le colonel Mamadi Doumbouya au chevet de M’mah Sylla, victime de viol

LEDJELY.COM

RACKETS ET EXTORSION : Mamadi Doumbouya met en garde gendarmes et policiers

LEDJELY.COM

DABOMPA : les vendeuses rechignent à libérer les abords du marché

LEDJELY.COM

TRANSITION EN GUINEE : quelles perspectives pour la Justice ? (1ère partie)

LEDJELY.COM

Journée de la canne blanche : Les aveugles et malvoyants interpellent les usagers de la route  

Ledjely.com

Communique de la Banque Islamique de Guinée

LEDJELY.COM
Chargement....