Ledjely.com
Accueil » ALBAYRAK : voici ce que réclament les grévistes
A la uneSociété

ALBAYRAK : voici ce que réclament les grévistes

Ce lundi 08 novembre 2021, le personnel de la branche assainissement du groupe Albayrak a entamé une grève pour réclamer de meilleures conditions de vie et de travail. Fortement mobilisés au siège même de la société sis à Matoto, ils demandent une augmentation de salaire, l’octroi des équipements de protection individuelle et une couverture santé, entre autres.  

Interrogé, Mamadou Lamarana Condé explique les motifs de la grève, « il n’y a pas de salaire fixe ici. D’autres prennent 1 millions 50 mille francs guinéens, les balayeuses prennent 800 milles fg par mois alors que ce sont-elles qui font le gros du boulot. Nous nous sommes entretenus avec le directeur général, il a promis devant le maire de la commune de Matoto, Mamadouba Toss Camara, de prendre en compte nos revendications. Mais nous rassurons que tant que nos revendications ne sont pas satisfaites, nous ne reprendrons pas le travail » lâche-t-il.

Fatoumata Keita, une veuve âgée et mère de six enfants, raconte sa souffrance, « nous souffrons énormément avec cette société. Quand tu tombes malade, quelques soit la nature de la maladie tu as droit qu’à trois jours de congé malgré tous les risques que nous courons en faisant ce travail. La société ne tache même pas de nous donner une boite de lait par mois à cause de la poussière que nous respirons en longueur de journée. Avec ce maigre salaire, comment je fais pour payer le loyer et  nourrir mes six enfants, alors que mon mari est décédé il y a cinq ans ? » S’interroge-t-elle.

Au nombre des revendications des grévistes, on peut noter : une augmentation des salaires ; l’octroi des équipements de protection individuelle ; une couverture santé ; un stock de lait pour chaque employé ; la sécurisation des travailleurs de nuit et la mise en place d’une structure syndicale au sein de la société.

Selon certaines informations recueillies sur place, un consensus aurait été trouvé entre les grévistes et les responsables de ladite société, un compris que certains travailleurs peinent à croire.

Sékou Robert Kourouma

Articles Similaires

Attention, c’est une arnaque qui se cache derrière cette publication !

LEDJELY.COM

Kankan : le coordinateur régional de la MAOG tance Alphonse Charles Wright

LEDJELY.COM

Guinée : le syndicat du secteur bancaire appelle ses adhérents à se joindre à la grève

LEDJELY.COM

TPI de Dixinn : Sékou Jamal Pendessa restera encore 2 mois en prison

LEDJELY.COM

Levée de la restriction d’internet : est-ce déjà un premier résultat de la pression syndicale ?

LEDJELY.COM

Dissolution du gouvernement : la preuve de l’échec de la « gouvernance CNRD », selon le FNDC

LEDJELY.COM
Chargement....