Ledjely.com
Accueil » Morissanda Kouyaté répond à la CEDEAO : « nous sommes en train d’élaborer le chronogramme »
Actualités Afrique Guinée

Morissanda Kouyaté répond à la CEDEAO : « nous sommes en train d’élaborer le chronogramme »

En marge du sommet de la communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui s’est tenu dimanche 7 novembre, ses dirigeants ont demandé à la junte au pouvoir en Guinée de leur soumettre rapidement un chronogramme détaillé d’activités à entreprendre en vue d’assurer la tenue d’élections dans six mois, favorisant le retour à l’ordre constitutionnel. Le gouvernement guinéen à travers le ministre des Affaires étrangères assure que le processus est en cours. Quoique, selon lui, ce processus doit aussi intégrer le besoin de poser les bases du développement du pays. 

Ce lundi 08 novembre 2021, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale, de l’Intégration africaine et des Guinéens de l’étranger, Morissanda Kouyaté a répondu à la CEDEAO  en affirmant  qu’il n’y a pas d’agenda caché en Guinée et que la CEDEAO et ses chefs d’État devraient savoir que les autorités guinéennes sont plus pressées qu’eux, puisqu’ils veulent remettre le pays en marche, tout en posant les bases du développement.

 « Vous dites que la CEDEAO a répété ce qu’ils ont déjà dit, il n’y a donc pas de changement. La Guinée est un pays fondateur de la CEDEAO, nous sommes en transition, nous ne serons pas éternellement comme ça. Nous continuerons à parler avec la CEDEAO, pour qu’elle nous accompagne en tenant compte de nos spécialités et des progrès exceptionnels qui se déroulent ici et qui ne se déroulent nulle part après les changements. Je pense que nos frères et amis de la CEDEAO ont été plus compréhensifs. Ils demandent à ce qu’il y ait un chronogramme, on est déjà en train de l’élaborer. Mais on ne peut pas le faire si on n’a pas mis en place tous les instruments. Il n’y a pas encore de CNT, on ne peut donc pas parler de chronogramme. Il n’y a pas d’agenda caché en Guinée. Le président et le gouvernement n’ont rien à cacher, nous sommes en train de mettre en place un pays digne, un pays normal. On s’entend avec la CEDEAO, on nous accompagne et nous sommes en train d’aller de façon rationnelle. Nous sommes plus pressés qu’eux parce que nous voulons que notre pays avance. Il n’y a pas quelqu’un qui est plus pressé que nous, mais nous voulons faire les choses normalement ».

Balla Yombouno

Articles Similaires

DIALOGUE INCLUSIF : Dr Makalé Traoré annonce son retrait des activités politiques

LEDJELY.COM

PROCES DU 28 SEPTEMBRE : le ton monte entre le ministère public et les avocats de la défense

LEDJELY.COM

Le centre de santé de Senkéfara accède à l’eau potable

LEDJELY.COM

PROCES DU 28 SEPTEMBRE : la détention de capitaine Dadis au cœur de la 2ème journée

LEDJELY.COM

EDUCATION : la rentrée universitaire fixée au 2 novembre

LEDJELY.COM

KANKAN : deux présumés malfrats présentés à la presse

LEDJELY.COM
Chargement....