Ledjely.com
Accueil » Observatoire guinéen des migrations : fin des travaux sur l’identification des indicateurs
ActualitésSociété

Observatoire guinéen des migrations : fin des travaux sur l’identification des indicateurs

Après trois jours de rencontre, l’atelier national pour l’identification des indicateurs pour la mise en place de l’Observatoire guinéen des migrations a pris fin ce jeudi 11 novembre 2021. Organisé par l’OIM-Guinée en collaboration avec le ministère des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger (…), les différents acteurs (50) ont dressé un système d’opérationnalisation de l’OGM. La rencontre a eu lieu à Conakry, dans un réceptif hôtelier.

Au cours de la rencontre, il ressort que pour le bon fonctionnement de l’OGM, il faudra nécessairement mettre en place des indicateurs et un système opérationnel efficace pour rendre l’organe plus dynamique.

Il s’agit, entre autre, de : mettre en place un système de collecte d’information à travers des focus groupe, des enquête, des causeries éducatives. Mettre en place un cadre de concertation à travers la création d’une plate-forme de communication et de partage d’informations, des rencontres périodiques entre les acteurs.

S’adressant aux participants, Max Athias, chargé des programmes à l’OIM-Guinée dit, « nous espérons que ces échanges se poursuivront entre les différents acteurs pour la mise en place de l’OMG. L’OIM réitère son engagement à continuer à soutenir le ministère [Affaire étrangère…] dans le fonctionnement de l’OGM » avant de préciser que cet atelier sera suivi par la remise de matériels informatiques et de bureaux pour rendre l’OMG opérationnel.

L’existence d’un cadre juridique et réglementaire, l’existence d’une coordination générale opérationnelle, la mise en place d’équipes techniques actives,  l’identification de méthodologie et de production des outils et des domaines de recherches, ont été également mentionné dans le rapport de l’activité pour mieux organiser l’OGM

Invitant les différents participants à mieux s’impliquer, Mamadou Saîdou Barry, directeur des Guinéens de l’étranger au ministère des Affaires étrangères, lance une invite, « cet organe doit être en mesure de répondre à toutes les questions sur la migration en Guinée. C’est pour cela que l’ensemble des acteurs y compris l’Etat doivent fortement s’impliquer. C’est un processus qui n’est pas facile mais sachez que chacun de nous à un rôle important à jouer ».

Ibrahima K BARRY

Articles Similaires

Mamaya: l’occasion de bonnes affaires pour les groupements féminins

LEDJELY.COM

TPI de Kaloum : Ibrahima Tawel Camara et Djènè Diaby condamnés à 8 mois d’emprisonnement assortis de 7 mois de sursis

LEDJELY.COM

Mamaya de Kankan – Kania Soli : le sentiment d’une mission accomplie, la perspective de duplication dans chaque région…

LEDJELY.COM

Education : Naby Keïta s’engage avec l’UNICEF pour la promotion des droits de l’enfant

LEDJELY.COM

Ibrahima Tawel Camara : « Nous ignorions qu’on était retransmis par Guineematin »

LEDJELY.COM

Youssouf Konaté, sage de Kankan : « S’il y a entente entre Peuls et Malinkés, … »

LEDJELY.COM
Chargement....