Ledjely.com
Accueil » Transition en Guinée : Les craintes de Mamadou Baadiko de l’UFD
Actualités Politique

Transition en Guinée : Les craintes de Mamadou Baadiko de l’UFD

Le CNRD veut-il écarter une partie de la classe politique guinéenne des prochaines élections ? Mamadou Baadiko Bah de l’UFD estime que tout porte à le croire. L’ancien député trouve dans certaines démarches du CNRD, des manœuvres qui visent à écarter les anciens acteurs politiques guinéens dans les futures institutions.

Invité hier dans l’émission « on refait le monde» de Djoma fm, Mamadou Baadiko Bah a d’abord commencé par reconnaître que plusieurs actes posés par le CNRD sont appréciés et approuvés par les acteurs politiques. Toutefois, le président de l’UFD a des réserves vis-à-vis de certaines démarches des autorités de la transition. Comme celle des places attribuées aux partis politiques pour la participation au CNT. « Il ne cache pas sa volonté d’écarter totalement tout le personnel politique antérieur et de se fabriquer sa propre classe politique. Et pour ça, il a créé un CNT à sa propre discrétion en attribuant que 15 places aux partis politiques. Donc il y a péril dans la demeure »,dit l’ancien député, avant d’ajouter qu’il n’y a pas que les politiques qui sont responsables de tous les malheurs de Guinée .« C’est colonel Mamady Doumbouya lui-même qui a dit que nous sommes tous responsables de ce qui s’est passé donc aussi bien militaires que civils. Donc on ne peut pas jeter tout le monde dans la même poubelle », ajoute-t-il.

D’ailleurs, pour Baadiko, au-delà des places au CNT, il y a également cette mise en garde du secrétaire général du ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation, qui, lors de sa récente rencontre avec les partis politiques, appelait les leaders politiques à s’entendre avant que le CNRD décide à leur place . « Comme il y avait des contacts antérieurs, on a cru qu’il était tout à fait normal qu’on se retrouve sans trop de formalité et de protocole pour voir ensemble comment parler d’une même voix face au CNRD qui est dans un situation extrêmement obscure. Il y a des décisions qui sortent de toute sorte et on ne sait pas pour quelle motivation. Et en même temps, on n’a toujours pas la durée de la transition», regrette le président de l’Union des Forces Démocratiques.

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

DIALOGUE INCLUSIF : Dr Makalé Traoré annonce son retrait des activités politiques

LEDJELY.COM

PROCES DU 28 SEPTEMBRE : le ton monte entre le ministère public et les avocats de la défense

LEDJELY.COM

Le centre de santé de Senkéfara accède à l’eau potable

LEDJELY.COM

PROCES DU 28 SEPTEMBRE : la détention de capitaine Dadis au cœur de la 2ème journée

LEDJELY.COM

EDUCATION : la rentrée universitaire fixée au 2 novembre

LEDJELY.COM

KANKAN : deux présumés malfrats présentés à la presse

LEDJELY.COM
Chargement....