Ledjely.com
Accueil » Vers une police guinéenne débarrassée des anciennes « pratiques » ?
A la une Actualités Guinée Sécurité

Vers une police guinéenne débarrassée des anciennes « pratiques » ?

Quatre semaines après sa nomination à la tête du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, Bachir Diallo entend changer la perception que les citoyens guinéens ont de leurs agents de police. Pour ce faire, l’ancien attaché de défense en Algérie veut en finir avec les anciennes « pratiques » des forces de police guinéennes, qui ont longtemps fait passer le policier guinéen pour un grand « brigand » qui profite de la loi pour se servir et servir des intérêts personnels et obscurs.

En effet, en visite ce mardi 16 novembre dans les locaux de la Compagnie d’intervention mobile et de la sécurité (CMIS) d’Enco 5, Bachir Diallo a invité les agents de police à se débarrasser des anciennes « pratiques ». « Lorsque vous regardez la Charte de la transition, il y a des valeurs qui y sont éclairées ; parmi lesquelles la justice, la loyauté, l’équité… Ça veut dire que lorsque vous êtes sur le terrain, vous ne devez jamais oublier ces dispositions. C’est ce qui va vous protéger, c’est ce qui va nous rapprocher des citoyens que nous sommes chargés de protéger. Vous ne devez plus faire le maintien d’ordre tel que vous l’aviez fait jusque-là. Nous devons faire le maintien d’ordre tel qu’il doit être fait. C’est ce que j’ai dit au directeur général de la police nationale et aux autres directeurs. Ne commandez pas la police tel que vous l’aviez vu commandée, mais commandez la police tel que la police doit être commandée, conformément à la vision du chef de l’État, et de sa volonté ferme de la refondation de l’État. Il ne faut jamais perdre de vue cela », a lancé le premier flic de Guinée.

Reste à savoir si ces conseils seront reçus dans des bonnes oreilles. En tout cas, le moins que l’on puisse dire, c’est que les forces de défense et de sécurité guinéennes en général et la police en particulier ont longtemps trainé les casseroles, se rendant coupables – surtout durant le règne d’Alpha Condé – de graves bavures, restées sans jugement. Mais depuis la prise du pouvoir, le 05 septembre dernier, par le colonel Mamadi Doumbouya, c’est un vent nouveau qui souffle sur la Guinée. Probablement, l’occasion de bâtir enfin la République de Guinée, où il faut bon vivre pour chaque citoyen…

Articles Similaires

BURKINA FASO : le capitaine Ibrahima Traoré a-t-il trop tôt crié victoire ?

LEDJELY.COM

FNJ : les jeunes et les sages des coordinations régionales rencontrent Dansa Kourouma

LEDJELY.COM

CONAKRY : la Fondation FITIMA clôture son projet de formation des mères des enfants en situation de handicap

LEDJELY.COM

COLLECTIVITES LOCALES : le colonel Doumbouya confère avec les maires du pays

LEDJELY.COM

2 OCTOBRE : une forte délégation du Mali déjà à Conakry

LEDJELY.COM

DISSOLUTION DE CONSEILS COMMUNAUX : le nouveau président de l’ANCG désapprouve

LEDJELY.COM
Chargement....