Ledjely.com
Accueil » Enseignement supérieur : le CEUPU-Guinée déposera un mémorandum ce week-end
Actualités Education

Enseignement supérieur : le CEUPU-Guinée déposera un mémorandum ce week-end

Le collectif des étudiants des universités publiques de Guinée ( CEUPU-Guinée ) entend déposer en cette fin de semaine un mémorandum au ministère de tutelle. Ce document qui devrait parvenir au président de la transition répertorie selon ses auteurs toutes les difficultés auxquelles sont confrontées les jeunes étudiants des universités privées et publiques guinéennes.

Le document qui sera adressé au ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation contient au total 24 points de revendications. Naturellement, l’augmentation des bourses d’entretien pour les étudiants des universités publiques et l’installation des bureaux des étudiants dans ces différentes institutions d’enseignement y figurent. Tout en exprimant son souhait de rencontrer le président de la transition, le collectif assure que ce document est l’expression de l’ensemble des étudiants guinéens. « C’est un mémorandum qui contient 24 points. Il y’a des recommandations adressées au ministère et au président en personne. Avec tous les présidents des universités publiques, nous nous sommes réunis de façon virtuelle. On a élaboré ce document, harmonisé tous nos problèmes et ceux qui sont plus récents et urgents pour que le président puisse nous recevoir », a expliqué Mamadou Oumar Barry, président du collectif des étudiants des universités publiques de Guinée.

Selon lui, la rédaction de ce mémorandum est motivée par leur envie de se faire entendre, une occasion qu’ils ont manquée durant les concertations. « Lors des concertations, le président a rencontré toutes les entités sociopolitiques à part les étudiants guinéens. Nous nous sommes dits qu’il faudrait qu’on nous rencontre, qu’on nous demande parce que nous sommes les futurs cadres de ce pays. On peut aussi avoir quelque chose à dire. Durant les concertations, nous étions dans la salle mais franchement on n’a pas parlé nous les représentants », a-t-il fait savoir.

Alors que le document sera déposé à la fin de cette semaine au ministère avec un courrier adressé au président, le collectif espère se faire entendre. « Nous espérons que le président va nous entendre parce qu’il y’a de ces universités qui n’acceptent pas qu’il y ait des bureaux des étudiants parce que s’il y’a des bureaux, on peut faire des plaidoyers. Il faudrait que dans toutes les institutions d’enseignement, qu’il y ait un bureau des étudiants parce que ce bureau n’est pas là contre l’administration de l’institution d’enseignement supérieur mais  pour les accompagner dans la prise de décision. Nous ne sommes pas un organe décisionnaire mais consultatif, voilà l’importance… On ne parle pas d’équipement. Ça, ça reviendra sûrement, on ne peut pas aller dans les bibliothèques parce qu’il n’y a pas de livres dedans. On n’a pas de wifi et il ya des enseignants qu’il faudrait revoir, il faut revoir l’administration des universités. Tout ça, le président doit gerer », a indiqué Mamadou Oumar Barry.

Il faut noter qu’au-delà de ces points, le collectif demande aussi la mise à disposition des bus pour les transports, la revue de la qualité de l’enseignement et l’installation et l’institutionnalisation du bureau national des étudiants.

Elisabeth Zézé Guilavogui 

 

Articles Similaires

GUINEE : les Etats-Unis soutiennent les sanctions de la CEDEAO

LEDJELY.COM

TPI DIXINN : Étienne Soropogui placé sous « contrôle judiciaire »

LEDJELY.COM

URGENT : Capitaine Dadis Camara, Moussa Tiegboro et Pivi placés sous mandat de dépôt

LEDJELY.COM

TEMOIGNAGE : « Quand le président Kory me confiait que pour lui, la politique, c’est fini »

LEDJELY.COM

LA HAYE/CONAKRY : des procès pour l’exemple

LEDJELY.COM

Le CNT adopte des recommandations pour la qualification de l’éducation

LEDJELY.COM
Chargement....