Ledjely.com
Accueil » CNT : la coalition des partis pour la rupture (CPR) déposera les dossiers de candidature de « ses deux représentants »
A la uneActualitésGuinée

CNT : la coalition des partis pour la rupture (CPR) déposera les dossiers de candidature de « ses deux représentants »

La clé de répartition des places réservées aux partis politiques proposée par certaines coalitions ce lundi 22 novembre ne fait pas l’unanimité. Sur les 15 places, l’ANAD et le RPG Arc-en-ciel ont eu droit à 8 sièges, inconcevable pour la CPR (coalition des partis pour la rupture) qui compte déposer les dossiers de candidature de ses deux représentants au CNT.

Plusieurs formations politiques  n’ont pas apprécié ce partage,  c’est le cas de la  coalition des partis pour la rupture CPR présidée par Faya Millimono.  Joint au téléphone, le porte parole du Bloc Libéral ne  dissimule pas son opposition à cette décision. «  Nous n’apprécions   vraiment pas cette décision, d’ailleurs c’est pourquoi nous allons unilatéralement déposer la liste de nos candidats au ministère de l’Administration du territoire », a fait savoir AboubacarSidiki Ouattara.

La CPR  a  participé à la démarche initiée par Dr Ousmane Doré, qui consistait à amener les partis politiques à s’entendre sur comment partager les 15 places qui revenaient à la classe politique. «  Nous nous étions d’abord entendus sur une première façon de désigner  qui amenait chaque coalition à choisir deux représentants, étant donné qu’il y’avait 7 coalitions donc le tout il y’aurait 14, et il resterait qu’une seule place qu’on donnerait à quelqu’un d’autre. Pour nous c’était la meilleure façon. »

Le non respect de la  première entente entre les coalitions, justifie le retrait de la CPR  de cette dynamique unitaire nous a expliqué Aboubacar Sidiki Ouattara «  Maintenant qu’une autre décision est sortie, nous nous sommes tout de suite désolidarisés de cette décision». Poursuivant son intervention, le porte parole du BL précise :« il n’y a pas lieu que le MATD  ne valide pas notre liste à partir du moment où c’est  lui-même qui a donné des critères de désignation où il ne parle que des structures.  Et nulle part il n’est écrit qu’une  structure qui désigne est une coalition ».

Mariama Ciré Diallo, ledjely.com

Articles Similaires

Guinée : c’est parti pour la campagne nationale d’offre gratuite des services de planification familiale

LEDJELY.COM

Evaluation des partis politiques : « Certains partis ont leurs sièges dans des magasins »

LEDJELY.COM

Sécurité : Bah Oury lance la construction du siège du ministère

LEDJELY.COM

Salifou Camara Super V : les hommages des proches au défunt président de la Féguifoot

LEDJELY.COM

Vaccination : amélioration de la chaîne du froid à Boffa

LEDJELY.COM

Boycott des audiences par les avocats : quel impact sur le verdict annoncé dans le procès du 28 septembre ?

LEDJELY.COM
Chargement....