Ledjely.com
Accueil » Augmentation du prix du pain : Ce qu’en pensent les citoyens de Kankan
A la uneActualitésHaute-Guinée

Augmentation du prix du pain : Ce qu’en pensent les citoyens de Kankan

Alors que les citoyens s’attendaient à une diminution du prix de la miche de pain sur le marché, les nouvelles autorités guinéennes ont décidé  de le revoir plutôt à la hausse. Désormais, la baguette de pain qui était jusque-là vendue à 2000 francs guinéens se négociera à 2.250 francs dans les fours. Dans la capitale de la savane guinéenne, cette décision du ministre du commerce a surpris plus d’un.

Rencontrée au quartier Sogbè , Mariame Kaba vient d’acheter une miche de pain. Elle surprise par ce qu’elle considère comme un rétropédalage du gouvernement. « Il y a quelques jours, j’ai entendu les gens dire que le gouvernement allait diminuer le prix du pain et maintenant, nous apprenons une autre nouvelle, ça nous étonne beaucoup. Avec la souffrance des populations, on pouvait maintenir l’ancien prix ».

A quelques pas, se trouve la boutique de Daouda Sow, vendeur de farine lui aussi est étonné. Il pense déjà aux difficultés à venir : « ça va jouer sur les consommateurs et cela n’est pas bon mais puisque, c’est une conjoncture mondiale, chacun va serrer la ceinture ».

Dans les gargotes installées devant l’Université Juluis N’yéréré de Kankan, la nouvelle n’est pas du goût des étudiants, beaucoup commencent déjà à craindre le pire les jours à venir. « C’est notre aliment de base, c’est avec du pain que nous déjeunons et si on augmente le prix, ça nous effraie et on doute déjà », se confie Christophe Kourouma inscrit au département des sciences comptables.

Les vendeuses d’haricots n’ont pas changé de prix encore. Beaucoup d’elles disent avoir acheté la miche du pain ce matin aux anciens tarifs. Avec l’augmentation qui se fera certainement les prochains jours, elles n’excluent pas d’augmenter comme nous l’explique Rama : « On ne veut pas augmenter mais nous serons coincés à le faire. Mais ce n’est pas le cas pour le moment ».

Joint au téléphone, le président de l’association des boulangers de Kankan dit avoir appris la même nouvelle que nous. Il envisage d’organiser une rencontre avec ses membres pour définir les orientations à suivre.

Michel Yaradouno Kankan pour ledjely.com 

Articles Similaires

Culture : le ministre Moussa Moïse Sylla une convention de management en vue de la relance des ballets africains de Guinée

LEDJELY.COM

Coyah : Plan International Guinée organise un atelier sur comment communiquer avec les enfants et adolescents sur le genre, la santé et les droits sexuels et reproductifs

LEDJELY.COM

Coopération : Bassirou Diomaye Faye attendu à Conakry, 15 ans après la dernière visite d’un président sénégalais

LEDJELY.COM

CRIEF : Yaya Kairaba Kaba suspend trois magistrats

LEDJELY.COM

Hadj 2024 : le premier convoi part de Conakry le 25 mai

LEDJELY.COM

Retrait des agréments des médias : « Je suis choqué et déçu, mais pas surpris »

LEDJELY.COM
Chargement....