Ledjely.com
Accueil » Kissiboula, un village propre
Actualités Publireportage

Kissiboula, un village propre

A Beyla, les autorités locales et sanitaires ont pris à bras-le-corps les problèmes de santé des populations, ce, en les impliquant afin qu’ils deviennent des agents de changement. 

La défécation à l’air libre on le sait est source de maladies dont les maladies diarrhéiques qui sont parmi les premières causes mortelles évitables pour les enfants de moins de cinq ans.

A Beyla, les autorités locales et sanitaires ont pris à bras le corps ce problème de santé des populations, en les impliquant afin qu’ils deviennent des agents de changement.

L’approche dite Assainissement Total Piloté par les Communautés a été lancée par les autorités locales en 2019 dans cette commune de Beyla avec l’appui technique et financier de l’UNICEF. A Kissiboula, la communauté s’est organisée en identifiant les sites impropres. Ils ont aussi nommé des membres pour former un comité villageois d’assainissement. Ce comité a mis en place un plan d’action communautaire qui impliquent les femmes, les jeunes et les enfants eux-mêmes dans l’assainissement de leur communauté.

@UNICEF Guinee/Fatouma.A.Ibrahim

En 2020 , grâce aux efforts conjugués de toute la communauté, Kissiboula a été certifiée complètement propre par les autorités locales. Mais, Moriba, 58 ans, père de 6 enfants, a été la pièce maitresse de ce succès.  Il est un leader naturel, membre influent du comité villageois d’assainissement composé de 9 membres. Moriba est un agent de santé communautaire au sein du comité qui transmet les connaissances et aide à sensibiliser la communauté : « Chaque jour, je suivais l’évolution de la construction des latrines de chaque ménage de ce village. Grâce à mon action, 47 ménages ont construit leur propre latrine, grâce à leurs propres efforts, sans subvention ». Moriba partage ce sentiment de fierté, de devoir accompli.: « depuis que l’UNICEF nous a apporté ces connaissances et nous a aidé à nous organiser, nous n’avons pas un seul cas de diarrhée au centre de santé. Je le sais, je suis l’agent de santé! »

Dans la préfecture de Beyla, l’UNICEF soutient depuis 2009 la mise en place de cette approche de changement de comportement dans les collectivités.

Fatouma Ali Ibrahim

Articles Similaires

GUINEE : les Etats-Unis soutiennent les sanctions de la CEDEAO

LEDJELY.COM

TPI DIXINN : Étienne Soropogui placé sous « contrôle judiciaire »

LEDJELY.COM

URGENT : Capitaine Dadis Camara, Moussa Tiegboro et Pivi placés sous mandat de dépôt

LEDJELY.COM

TEMOIGNAGE : « Quand le président Kory me confiait que pour lui, la politique, c’est fini »

LEDJELY.COM

LA HAYE/CONAKRY : des procès pour l’exemple

LEDJELY.COM

Le CNT adopte des recommandations pour la qualification de l’éducation

LEDJELY.COM
Chargement....