Ledjely.com
Accueil » N’ZÉRÉKORÉ : un septuagénaire comparaît devant la justice pour les affrontements communautaires à Macenta
A la uneActualitésGuinée ForestièreJustice

N’ZÉRÉKORÉ : un septuagénaire comparaît devant la justice pour les affrontements communautaires à Macenta

Le procès des présumés responsables des affrontements intercommunautaires survenus en décembre 2020 dans la ville de Macenta se poursuit à N’Zérékoré, où l’affaire a été transférée, avec la comparution d’un vieil homme âgé de 74 ans. A la barre, celui-ci a rejeté en bloc les faits qui lui sont reprochés.

Elhadj Bakary Kourouma, président de la notabilité, a comparu ce samedi 15 janvier 2022, devant le parquet de Macenta, transféré pour la circonstance à la Maison des jeunes de N’Zérékoré. A la barre, le septuagénaire a rejeté d’un revers de la main les accusations de destruction des biens, d’incitation à la violence, d’attroupement illégal, meurtres, coups et blessures. « Je ne reconnais pas les faits qu’on me reproche », a-t-il déclaré à la barre.

Dans la salle, la défense a brandi un mémorandum daté du 9 décembre 2019, signé de El Hadj Danfing Mamady Kourouma, doyen de la notabilité et El Hadj Bakary Kourouma, chef Notable. Dans ce mémorandum, il est mentionné à la page 1, dans les paragraphes de 1 à 6 que : « la famille Kourouma, descendante du feu soni-tenin Bakary Kourouma, fondateur du village héroïque de Macenta, réunie en conseil de ce jour 04 décembre 2019, et après en avoir délibéré, a l’honneur de vous adresser ses sincères hommages et le présent mémorandum dont voici le délibellé :

Mesdames et messieurs, c’est sur les ondes de la RTG que nous avons appris qu’à partir du 27 décembre 2019, se tiendra un festival culturel et artistique LOMA.

Bien que n’ayant pas été officiellement informé de cet événement, nous saluons avec respect cette valorisation de nos cultures en Guinée forestière en général, et en particulier celles des Loma.

Il semblerait même qu’à cette occasion, l’inauguration de la résidence du patriarche Loma et celle de leur mausolée devront avoir lieu à Gayaro.

Cependant, au cours de ces différentes manifestations à Gayaro ou dans la ville de Macenta, nous mettons solennellement en garde les conférenciers, traditionalistes et autres conteurs toute allégation niant la fondation du village de Macenta par le vénéré soni-tenin Bakary dont les preuves sont irréfutables.

Sachant que depuis la fondation de ce village, ses habitants y ont toujours vécu dans la paix et le respect réciproque, la famille Kourouma vous rassure que quiconque tenterait de contrevenir à cette vérité historique, la trouverait sur son chemin ».

« Ce mémorandum serait un des éléments à la base des affrontements meurtriers », a estimé un avocat de la partie civile, alors que le procès dans cette affaire se tient depuis le 30 décembre dernier à N’Zérékoré, chef-lieu de la région de la Guinée forestière. Depuis son ouverture, le procès a été renvoyé à plusieurs reprises. Ce sont 68 dossiers qui sont concernés par ce procès. Mais seulement, 38 prevenus doivent comparaître. Trois des personnes arrêtées dans cette affaire sont mortes en détention préventive, avant leur procès. Et 27 autres seraient en cavale.

Niouma Lazare kamano, depuis N’Zérékoré pour Ledjely.com

Articles Similaires

La CEDEAO avalise le calendrier de 24 mois et les 10 étapes

LEDJELY.COM

Victime d’un « mauvais sort », Mohamed Camara retrouvé mort sous le pont de Gbessia

LEDJELY.COM

DIALOGUE POLITIQUE : les citoyens de Kissidougou opposés à la délocalisation dans un autre pays

LEDJELY.COM

CADRE DE DIALOGUE : des coalitions politiques claquent la porte

LEDJELY.COM

T7-SONFONIA CASSE : un ouf de soulagement pour les citoyens

LEDJELY.COM

KALOUM : sit-in aux alentours du palais Mohamed V

LEDJELY.COM
Chargement....