Ledjely.com
Accueil » SIDYA TOURE : plus la transition dure, « plus ça devient une bombe… »
A la une Actualités Guinée Politique

SIDYA TOURE : plus la transition dure, « plus ça devient une bombe… »

Le colonel Mamadi Doumbouya a rencontré les acteurs politiques le samedi dernier au palais Mohamed V. Au cœur des échanges ? La conduite de la Transition en général et la mise en place du CNT notamment.  Si quelques leaders applaudissent ces premiers échanges entre les autorités de la Transition et les acteurs politiques, depuis la publication de la charte, d’autres pointent des aspects qui auraient dû être mieux organisés. C’est le cas de l’ancien premier ministre, Sidya Touré. Invité chez nos confrères de FIM FM, le leader de l’UFR, amené à se prononcer sur la durée de la Transition, estime que cette dernière ne devrait pas être longue.

Sidya Touré trouve en tout premier lieu que les acteurs n’auront pas disposer du temps nécessaire entre l’invitation et la tenue de la rencontre, pour se concerter. Au moins, l’invitation aurait leur être adressée trois jours avant la rencontre. Un temps qui aurait permis, selon lui, aux uns et aux autres de d’échanger afin de venir à la rencontre munis de « quelque chose de concret ». L’ancien premier ministre trouve en outre qu’en tant que tel, il n’y a pas des échanges directs entre les autorités et les acteurs qui ont répondu à l’invitation. Lui avait notamment pensé, « qu’à la fin du discours du président, du premier ministre et des ministres, ils seraient descendus pour parler avec nous, se serrer la main, discuter et faire connaissance. Mais ça n’a pas été le cas ».

Au cours de son discours, le colonel Mamadi Doumbouya a invité les acteurs politiques à se retrouver pour lui fournir la liste de leurs 15 représentants. Rappelant que les partis avaient déjà fourni la liste en question, Sidya Touré renvoie la balle au président de la Transition. « Ce n’est pas à nous de le faire. La chute de l’opération appartient bien-sûr au CNRD. C’est à eux de décider mais pas à nous », dit-il en effet.

Déplorant subtilement le retard que connait le processus de mise en place du CNT, le leader de l’UFR invite le CNRD à s’inspirer de la transition de 2008-2010. Il les exhorte par conséquent à « revenir à leurs devoirs de constituer cette entité pour qu’on puisse engager un débat serein au niveau du CNT » En tout état de cause, il rappelle qu’une transition longue n’est pas sans risques. « Plus le temps passe, plus les problèmes s’accumulent, plus ça constitue une bombe au niveau économique et financier que nous allons trouver devant nous bientôt », avertit Sidya Touré

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

28 SEPTEMBRE : avec le procès, naît l’espoir

LEDJELY.COM

JUSTICE : Dadis Camara, Claude Pivi, Moussa Tiegboro,… à la barre

LEDJELY.COM

PROCES DU 28 SEPTEMBRE : le tribunal inauguré

LEDJELY.COM

GUINEE : l’ouverture du procès du massacre du 28 septembre 2009 doit répondre aux attentes des victimes

LEDJELY.COM

La défense de Dadis demeure confiant, malgré l’incarcération de l’ancien patron de la junte

LEDJELY.COM

UNICEF Guinée lance un appel à sollicitation pour la fourniture de photos professionnelles de qualité

LEDJELY.COM
Chargement....