Ledjely.com
Accueil » Pour provoquer Bantama Sow, qualifiez Alpha Condé de « dictateur » !
A la une Actualités Insolite Moyenne-Guinée Politique

Pour provoquer Bantama Sow, qualifiez Alpha Condé de « dictateur » !

Cinq mois après la chute du régime d’Alpha Condé, alors que la plupart des anciens partisans du « Professeur » ont acté — sans gêne — leur transfèrement du côté du nouvel homme fort de Conakry, Sanoussy Bantama Sow semble être l’un des derniers fidèles de l’ancien locataire du Palais Sékhoutoureyah. A tel point qu’il suffit simplement de traiter l’ancien « Professeur de Droit à la Sorbonne » de dictateur pour mettre le « fils spirituel » d’Alpha Condé dans tous ses états.

C’est ce qui vient de se produire, ce samedi 29 janvier 2022 à Mamou, à 277 kilomètres à l’est de Conakry. En effet, la « Ville carrefour » a abrité ce samedi là célébration du centenaire d’Elhadj Boubacar Biro Diallo, ancien président de l’assemblée nationale.

A la Maison des jeunes de Mamou où se tenait la cérémonie, l’ancien ministre d’État et des Sports d’Alpha Condé a quitté les lieux plutôt que prévu. Et pour cause, Sanoussy Bantama Sow n’a pas pu digéré les critiques et les témoignages d’indignation faits sur les onze ans de règne de son mentor.

D’après les informations rapportées par un envoyé spécial du Lynx, tout est parti du discours du Dr Alpha Amadou Diallo, l’un des fils de l’ancien président de l’Assemblée nationale, qui a traité l’ancien président Alpha Condé de « dictateur ». Il n’en fallait pas plus pour susciter la colère de l’ancien ministre de la Culture et du Patrimoine historique, qui s’est senti « humilié ». Soudain, il a pris ses affaires et s’est retiré de la cérémonie, avant même la fin ! En guise de protestation.

D’après nos confrères, Bantama Sow ne s’est pas limité à bouder la cérémonie. L’ancien ministre du Sports aurait même jeté les t-shirts sur lesquels étaient imprimés le portrait du centenaire, qui savourait à quelques mètres cette longévité exceptionnelle, se trouvant dans sa voiture, avant de quitter les lieux une fois pour toute.

Désormais, en présence de Sanoussy Bantama Sow, si on ne veut pas de problème, il ne faut pas critiquer Alpha Condé. Peu importe ce que l’on retient du règne de l’ancien « opposant historique » !

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

BURKINA FASO : le capitaine Ibrahima Traoré a-t-il trop tôt crié victoire ?

LEDJELY.COM

FNJ : les jeunes et les sages des coordinations régionales rencontrent Dansa Kourouma

LEDJELY.COM

CONAKRY : la Fondation FITIMA clôture son projet de formation des mères des enfants en situation de handicap

LEDJELY.COM

COLLECTIVITES LOCALES : le colonel Doumbouya confère avec les maires du pays

LEDJELY.COM

2 OCTOBRE : une forte délégation du Mali déjà à Conakry

LEDJELY.COM

DISSOLUTION DE CONSEILS COMMUNAUX : le nouveau président de l’ANCG désapprouve

LEDJELY.COM
Chargement....