Ledjely.com
Accueil » Réduire notre dépendance à l’ignorance : La donnée au service des politiques publiques de genre
ActualitésPublireportage

Réduire notre dépendance à l’ignorance : La donnée au service des politiques publiques de genre

La diversité et la parité des genres sont des éléments essentiels à la construction de sociétés plus justes, inclusives et performantes. Les organisations qui en font leur socle sont celles qui réussissent le mieux. Plusieurs données aujourd’hui l’attestent : avoir des femmes dans les instances de décision du secteur public, les conseils d’administration et à la tête d’entreprises du secteur privé améliorent non seulement leur processus de décision mais permet d’obtenir de meilleurs résultats. Cela est également bénéfique pour la société toute entière.

Si adopter des lois et souscrire à des conventions constituent un premier pas important pour les pouvoirs publics, elles doivent être traduites dans des politiques et mises en œuvre à travers des programmes et projets publics. Mais leur pilotage doit également reposer sur notre capacité à collecter et analyser les données au risque de transformer la conduite de ces politiques publiques en tâtonnements. Il faut réduire notre dépendance à l’ignorance.

C’est valable pour tous les défis de développement auxquels nous faisons face, dont la diversité et la parité des genres. Si nous voulons améliorer la représentation des femmes dans les différentes instances de décision, il est impératif de disposer des données et informations nécessaires afin de dresser l’état des lieux et de décider des actions appropriées à mener. Il faut donc accroître notre capacité à collecter, analyser et diffuser les données pertinentes.

Aujourd’hui, Falémé Conseil, un cabinet en conseil et analyse, présente le premier tableau de bord de la diversité en genre FC 2021[1]. Cette première édition est consacrée à la représentation des femmes dans le gouvernement depuis une dizaine d’années ainsi que dans les ministères[2]. Il fournit un début d’analyse qualitative quant à la nature des postes occupés dans chacun des ministères étudiés, laquelle pourrait servir à l’élaboration des pistes d’action à court et moyen termes.

Enfin, et surtout, cette édition se veut être une contribution à l’impérieuse nécessité de bâtir l’économie de données dans notre pays comme facteur d’amélioration des politiques publiques et de leur conduite.

Falémé Conseil

[1] : Étude basée sur les données collectées avant le 5 septembre 2021.

[2] : Situation à 2020.

Articles Similaires

Viol à Hakuna Matata : l’auteur présumé nie les faits mis à sa charge

LEDJELY.COM

FOULA MADINA : l’élection du bureau des conducteurs de taxis motos vire à la violence

LEDJELY.COM

RD CONGO : la visite papale, un révélateur du besoin de paix

LEDJELY.COM

Pour Blaise Goumou, rien ne justifiait la descente de la garde présidentielle au stade

LEDJELY.COM

TPI de Mafanco : ‘’Américain’’ répond de la ruse dont il usait pour attirer les filles dans son lit

LEDJELY.COM

Affaire Nanfo Diaby : El Hadj Mansour Fadiga rectifie le ministre Charles Wright

LEDJELY.COM
Chargement....