Ledjely.com
Accueil » 6e sommet UE-UA : des tables rondes pour encourager le dialogue entre dirigeants
ActualitésAfriqueDiplomatieInternational

6e sommet UE-UA : des tables rondes pour encourager le dialogue entre dirigeants

Le sixième sommet de l’Union européenne – Union Africaine qui se tiendra les 17 et 18 février veut aller au-delà des discours et intégrer le dialogue entre les différentes parties, afin de faire bouger les lignes. C’est ce qu’a annoncé Patrick Dupont, chef section politique à la délégation de l’Union européenne auprès de l’Union africaine, lors d’un échange avec plusieurs journalistes africains présents à Bruxelles pour ce sommet.

Le prochain sommet UE-UA se veut innovateur. Et pour y arriver, l’Union européenne mise sur les tables rondes où peuvent se tenir des dialogues réguliers au lieu des discours et déclarations. « Ce sommet veut encourager le dialogue, les échanges politiques entre les dirigeants sur des questions qui nous intéressent tous et qui sont d’un intérêt commun, sur lesquelles on a les mêmes inquiétudes. A travers le dialogue qui aura lieu, les tables rondes, on espère que les dirigeants vont se mettre d’accord sur quelques pistes d’actions, quelques priorités politiques qui vont jeter la base de notre coordination sur les mois à venir », a expliqué Patrick Dupont. Ces priorités sont surtout sanitaires et concernent la relance économique post covid des Etats africains, ce qui a conduit à la mobilisation de plus de 170 millions d’euros à travers le plan du Global Gateway.

« L’idée aussi, c’est comment ce sommet peut être une coordination plus étroite tant dans les agences des nations unies mais aussi au niveau politique. Ce sommet se veut innovateur pour encourager les débats entre les dirigeants mais aussi, il est prévu qu’après ce sommet, il y ait quand même des réunions au niveau ministériel pour voir de quelle façon est ce qu’on arrive à mettre en œuvre ce qu’on avait convenu de faire. Parce que c’est vrai, la déclaration qui sera adoptée vendredi après-midi sera une déclaration politique avec de belles intentions, même si ce sont des intentions quand même très concrètes mais après, la question est de savoir qu’est ce qu’il y aura dans un an, deux ans, trois ans. Et aussi là, on veut mettre en place une structure un système pour voir est ce qu’on fait vraiment du progrès et si ce n’est pas le cas comment on peut corriger ça », a déclaré ce fonctionnaire de l’UE.

Au-delà des déclarations politiques qui sont très importantes, la délégation de l’Union Européenne espère trouver un moyen d’encourager davantage la coopération et l’échange entre des jeunes et des artistes entre autres. Ce qui explique la perspective que la question sur la mobilité et la migration sera très importante durant ce sommet.

Elisabeth Zézé Guilavogui

Articles Similaires

MEDIAS AWARDS GUINEE 3 : le Commissaire général annonce la bonne nouvelle

LEDJELY.COM

ANIES : Des médias décident de porter plainte contre le DG Dambélé

LEDJELY.COM

DELIVRANCE DE DOCUMENTS OFFICIELS : l’ANLC met en garde ceux qui s’adonnent à la corruption

LEDJELY.COM

CONTRE LES VBG : la « masculinité positive » en débat à Conakry

LEDJELY.COM

ACCIDENT DE LINSAN : « le frein a lâché », témoigne un rescapé

LEDJELY.COM

29 ans après, Houphouëtiste un jour mais pas toujours ?

LEDJELY.COM
Chargement....