Ledjely.com
Accueil » Transition : le FNDC évoque des actes « impaires du CNRD » à l’ambassade britannique en Guinée
A la une Actualités Diplomatie Guinée Politique Société

Transition : le FNDC évoque des actes « impaires du CNRD » à l’ambassade britannique en Guinée

David Mcllroy, ambassadeur du Royaume-Uni en Guinée, accompagné de Serah Graya, analyste au ministère des Affaires étrangères britannique, a rencontré les responsables du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) ce lundi 14 février 2022 à son siège à Kipé dans la commune de Ratoma. Au cours de cette rencontre, il a été question de plusieurs questions liées à la situation politique en Guinée, notamment la transition en cours depuis la prise du pouvoir par le CNRD le 5 septembre dernier. 

Pour le diplomate britannique, cette visite s’inscrit dans un cadre de soutien et d’accompagnement que son pays considère comme priorité pour les prochaines élections en Guinée. C’est dans ce sens, a-t-il ajouté, qu’il a été jugé nécessaire du côté du Royaume-Uni de rencontrer les différents acteurs politiques guinéens pour comprendre les soucis et les positions afin d’être tenu bien informé du processus. « Mais aussi de savoir comment nous pouvons aider le pays vers la démocratie. Nous essayons de voir si les élections sont transparentes, crédibles. Il y a beaucoup de retard mais il faut reconnaître qu’il y a certaines étapes qui sont nécessaires avant les élections », a déclaré David Mcllroy. Le diplomate britannique a ajouté qu’il y aura plusieurs rencontres allant dans ce sens avec d’autres acteurs de la société civile. « Il faut avoir une bonne compréhension des plusieurs acteurs en Guinée », a-t-il estimé.

Selon Ibrahima Diallo du FNDC, les responsables du mouvement anti-troisième qui ont pris part à cette rencontre ont présenté au diplomate britannique des actes positifs ainsi que « des impaires du processus en cours qui peuvent avoir des conséquences négatives sur le déroulement normal de la transition ». « La rencontre a été très cordiale. Nous continuerons à recevoir et à échanger avec tous les partenaires et amis de la Guinée sur le déroulement et la réussite de cette transition », a indiqué le chargé des opérations du FNDC.

Interrogé sur la plus grande préoccupation du front anti-troisième mandat durant cette période de transition, Ibrahima Diallo a indiqué qu’elle se situe à deux niveaux : « c’est la durée de la transition et le manque d’un cadre de concertation formel entre le CNRD et les forces vives de la nation ».

Pour lui, l’absence de dialogue et de consensus peut toujours constituer « des sources potentielles de conflits et d’incompréhension entre les acteurs ».

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

DIALOGUE INCLUSIF : Dr Makalé Traoré annonce son retrait des activités politiques

LEDJELY.COM

PROCES DU 28 SEPTEMBRE : le ton monte entre le ministère public et les avocats de la défense

LEDJELY.COM

Le centre de santé de Senkéfara accède à l’eau potable

LEDJELY.COM

PROCES DU 28 SEPTEMBRE : la détention de capitaine Dadis au cœur de la 2ème journée

LEDJELY.COM

EDUCATION : la rentrée universitaire fixée au 2 novembre

LEDJELY.COM

KANKAN : deux présumés malfrats présentés à la presse

LEDJELY.COM
Chargement....