Ledjely.com
Accueil » Lansana Béa réitère que le Syli national ne lui inspirait pas confiance
A la une Actualités Guinée Sport & Culture Sports

Lansana Béa réitère que le Syli national ne lui inspirait pas confiance

Il y a quelques semaines, quand le ministre des Sports avait dit que le Syli national ne lui faisait pas trop rêver, cela n’avait pas été du goût de tout le monde. Eh bien, partant du principe que les faits lui ont donné raison, il savoure sa victoire. En tout cas, ce vendredi, au micro de nos confrères de FIM FM, il a réitéré ses propos. Par la même occasion, il évoqué le chantier de la reconstruction de l’équipe nationale. Un futur qu’il envisage avec le sélectionneur, Kaba Diawara.

Le ministre Lansana Béa Diallo ne pouvait tout simplement pas être déçu par la sortie du Syli national en huitièmes de finale de la dernière Coupe d’Afrique des Nations.  Parce que même si cela n’avait pas été nécessairement apprécié, y compris de certains de ses collègues du gouvernement, l’ancien boxeur avait déjà dit son scepticisme quant à l’espoir que lui inspirait l’équipe guinéenne.  « J’étais un des seuls à être honnête sur le niveau du syli national. J’avais clairement dit que je ne crois pas du tout [à cette équipe]. Personnellement, je ne m’attendais pas à beaucoup plus. Donc, je ne pouvais pas être déçu. Contrairement à beaucoup de personnes qui s’attendaient plus, ma déception n’est pas si grande », déclare au micro de FIM FM.

Mais ce n’est pas que sur le niveau de l’équipe guinéenne à la dernière que le ministre des Sports a un point de vue qui tranche. En effet, sur le dossier de la reconstruction, il voudrait que l’on inscrive le chantier sur la durée. Que l’on prenne le temps de bien faire les choses. « Il faut du temps alors que les Guinéens aujourd’hui sont très impatients. On veut tout de suite partir de là et arriver directement à là », trouve-t-il en effet.  Du temps et une certaine constance dans le travail, ce sont ces recommandations. « Chaque fois qu’on change d’entraîneur, les joueurs changent très souvent. On n’a jamais une équipe homogène qui joue ensemble pendant plusieurs années. Et si on veut arriver à un objectif fixé pour la prochaine Can, il faut qu’on ait une équipe performante et un entraîneur stable qui va accompagner une équipe stable », préconise le ministre.

L’ancien député belge est allé jusqu’à militer pour la reconduction de l’entraineur Kaba Diawara. Ce choix non plus n’est pas très partagé par l’opinion publique guinéenne. Mais il est celui de Lansana Béa Diallo : « Je trouve qu’il a fait un excellent travail. Si ça ne dépendait que de moi, je ne fonctionnerai pas comme on le faisait avant. Il faut un projet, une cohérence à long terme. » a-t-il conclu

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

URGENT : l’une des personnes arrêtées pour le lynchage à Mandiana décède en détention

LEDJELY.COM

SANCTIONS/CEDEAO : Morissanda Kouyaté en mission déminage à Abidjan

LEDJELY.COM

RISQUES D’INONDATION : les habitants de Foula Madina sonnent l’alerte

LEDJELY.COM

EDUCATION : le DPE de Kankan fait le bilan des examens scolaires

LEDJELY.COM

ROUEN : une marche blanche organisée le 09 juillet pour commémorer la disparition de Dr Mamoudou Barry

LEDJELY.COM

COVID-19 : les mesures d’urgences révisées par l’ANSS

LEDJELY.COM
Chargement....