Ledjely.com
Accueil » Cour d’appel de Conakry : le procureur Charles Wright échange avec les procureurs de son ressort
A la une Guinée Justice

Cour d’appel de Conakry : le procureur Charles Wright échange avec les procureurs de son ressort

Le procureur général près la Cour d’appel de Conakry, Charles Wright,  a rencontré ce vendredi 25 février 2022, les procureurs qui sont de son ressort. La rencontre a eu lieu dans les locaux de la Cour d’appel de Conakry.

Il a été question au cours des échanges, de parler du fonctionnement du parquet, des rapports entre le parquet général et les parquets d’instance du ressort.

Au sortir de la rencontre, Amadou Diallo, procureur de la République près le Tribunal de première instance de Forécariah s’est dit satisfait. « Nous avons beaucoup appris, nous sortons d’une bonne école. On a aussi fait cas de nos difficultés, notamment les problèmes logistiques afin d’accomplir nos mission », a-t-il confié.

Le procureur général près la Cour d’appel de Conakry s’est dit conscient des difficultés auxquelles ces procureurs sont confrontés, notamment les difficultés de mobilité (moyens de déplacement) pour se rendre dans les lieux les plus reculés pour pouvoir non seulement inspecter, mais aussi  remonter les informations au procureur général.

Pour Charles Wright, il était important après la rencontre avec les officiers de police judiciaire, d’organiser une rencontre périodique avec les procureurs d’instance qui sont dans le ressort de la Cour d’appel de Conakry. « Les officiers de police judiciaire dirigent leurs activités sous la direction des procureurs de la République. Ils ont attiré mon attention sur la nécessité à ce qu’il y ait une rencontre entre le procureur général et les procureurs de la République, car dans un passé récent, il faut avouer que les officiers de police judiciaire avaient du mal à faire prospérer certaines procédures, parce que lorsque l’officier de police judiciaire entame une mesure de garde à vue du point de vue légal et que le procureur dans son bureau reçoit des instructions pour mettre fin à la garde à vue,  alors que les investigations sont nécessaires à la matière, ça pose quand-même quelques problèmes. D’où la nécessité d’harmoniser toutes les positions des différents acteurs qui interviennent au niveau de la chaîne pénale, au niveau de la Cour d’appel de Conakry », a-t-il expliqué.

Balla Yombouno

Articles Similaires

BURKINA FASO : le capitaine Ibrahima Traoré a-t-il trop tôt crié victoire ?

LEDJELY.COM

FNJ : les jeunes et les sages des coordinations régionales rencontrent Dansa Kourouma

LEDJELY.COM

CONAKRY : la Fondation FITIMA clôture son projet de formation des mères des enfants en situation de handicap

LEDJELY.COM

COLLECTIVITES LOCALES : le colonel Doumbouya confère avec les maires du pays

LEDJELY.COM

2 OCTOBRE : une forte délégation du Mali déjà à Conakry

LEDJELY.COM

DISSOLUTION DE CONSEILS COMMUNAUX : le nouveau président de l’ANCG désapprouve

LEDJELY.COM
Chargement....