Ledjely.com
Accueil » DEGUERPISSEMENT DALEIN/SIDYA : une démonstration de force inutile ?
A la une Actualités Guinée Justice

DEGUERPISSEMENT DALEIN/SIDYA : une démonstration de force inutile ?

Ce 28 février 2022, conformément à la sommation qui leur avait été faite par la Direction générale du patrimoine bâti public, les anciens premiers Sidya Touré et Cellou Dalein Diallo ont finalement libéré leurs domiciles respectifs, sous les yeux d’agents de forces de l’ordre déployés sur les deux sites à l’occasion. Pour Maître Amadou DS Bah, avocat, le déploiement massif des agents relève d’une démonstration de force qui n’était pas si nécessaire.

Réagissant à la décision rendue très tôt ce lundi par la juge des référés du tribunal de première instance de Dixinn, dans ce dossier relatif au déguerpissement des anciens premiers ministres, l’avocat dit constater que le « tribunal s’est déclaré incompétent ». Une décision qu’il ne semble pas comprendre. Ainsi, lâche-t-il : « j’imagine qu’il doit y avoir des motifs fondés pour le faire ». Pour la suite, sans trop de conviction, il avance : « Quoi qu’il en soit, Cellou Dalein et Sidya Touré ont la possibilité de relever appel. Peut-être qu’au niveau de la cour d’appel, leur cause sera entendue ».

Ce matin, quelques minutes après le verdict du TPI de Dixinn se déclarant incompétent, d’importants déploiements de gendarmes ont été notés dans les alentours des domiciles des deux anciens premiers ministres. Une attitude que Me Amadou DS Bah assimile à une démonstration de force inutile qui n’honore pas un pays. « Il est quand même question de citoyens. On aurait pu faire l’économie d’une telle démonstration de force avec des armes à l’appui. je pense que ce n’est pas nécessaire d’autant plus que les concernés avaient déjà quitté les lieux. Je pense qu’aujourd’hui, on est en train de montrer à tout le monde que c’est le CNRD qui commande, je ne pense pas que ce soit utile. L’essentiel est que la forme soit respectée et ça n’a pas été le cas en l’espèce, puisqu’il n’y a aucune décision de justice qui a ordonné le déguerpissement des concernés », estime en effet l’avocat.

L’avocat qui en profite pour faire des recommandations au CNRD : « Je pense qu’il est important que le CNRD respecte lui-même ses propres engagements et s’adresse à la justice dorénavant pour obtenir des décisions de justice avant d’expulser qui que ce soit ».

Elisabeth Zézé Guilavogui 

Articles Similaires

URGENT : l’une des personnes arrêtées pour le lynchage à Mandiana décède en détention

LEDJELY.COM

SANCTIONS/CEDEAO : Morissanda Kouyaté en mission déminage à Abidjan

LEDJELY.COM

RISQUES D’INONDATION : les habitants de Foula Madina sonnent l’alerte

LEDJELY.COM

EDUCATION : le DPE de Kankan fait le bilan des examens scolaires

LEDJELY.COM

ROUEN : une marche blanche organisée le 09 juillet pour commémorer la disparition de Dr Mamoudou Barry

LEDJELY.COM

COVID-19 : les mesures d’urgences révisées par l’ANSS

LEDJELY.COM
Chargement....