Ledjely.com
Accueil » GUINÉE : lancement des Journées portes ouvertes sur l’enfance
ActualitésGuinéeSociété

GUINÉE : lancement des Journées portes ouvertes sur l’enfance

La clôture des activités du mois de l’Enfant arrive à grand pas ! La ministre de la Promotion féminine, de l’Enfance et des Personnes Vulnérables a procédé, ce mardi 28 juin 2022 au Chapiteau du palais du peuple, au lancement officiel des Journées portes ouvertes sur l’enfance, placées sous le signe de la responsabilité citoyenne face aux violences faites aux enfants.

Durant trois jours, plusieurs panels seront animés à l’intention des enfants, notamment sur des questions telles que comment ils comprennent la question de la violence, comment ils comptent contribuer et quelles sont les solutions pour eux, mais aussi dans quelle mesure ils peuvent interpeller la responsabilité du citoyen pour que les violences cessent.

Pour Mariame Diallo, présidente du Parlement des enfants de Guinée, « il est loisible de soutenir et pérenniser cette initiative qui concours de façon directe à la mobilisation citoyenne pour la protection des enfants contre toutes les formes de violences, mais aussi et surtout à renforcer la compréhension des réalités au quotidien par les parents et les acteurs au cours de cet espace d’échange et de partage sur les droits des enfants. En outre, ces journées constituent un espace propice à l’expression du talent et des vécus des enfants que nous sommes à travers des panels ».

Elle a aussi dénoncé de passage les violences faites aux enfants, notamment les viols sur mineurs, ce malgré les efforts fournis par le gouvernement et ses partenaires pour la  protection des enfants.

Comme le dit d’ailleurs Dr Adama Ouédraogo, Chef programme Santé de l’UNICEF,   « malgré les progrès réalisés, des défis liés à la persistance des pratiques néfastes affectant les enfants sur le continent et particulièrement en Guinée demeurent. Comme vous le savez, une augmentation des cas de viols et de violences sexuelles sur les enfants et les femmes a été signalée par les services de protection des enfants et des femmes. Les frais de prise en charge des victimes des violences sexuelles ne sont pas gratuits, le plaidoyer continue et se poursuit notamment pour les enfants et les familles vulnérables. Nous voulons lever tous ces obstacles ».

Toujours dans sa communication, il a réitéré l’engagement de son institution a accompagné le département pour améliorer le dispositif de protection des enfants en République de Guinée.

Aux dires de la ministre Aicha Nanette Conté, la tenue de ces journées, vient marquer une fois de plus, l’engagement commun à gérer avec responsabilité et équité les enjeux majeurs du domaine de l’enfance. « Il s’agit fondamentalement avant tout d’un devoir qui nous interpelle sur une valeur chère à savoir la promotion des droits humains pour un développement durable. Il nous appartient donc de faire des conclusions issues de ces journées un véritable catalogue d’idées pouvant nous permettre de créer un environnement propice à l’épanouissement de nos enfants. C’est un grand défi que nous devons relever tous ensemble à savoir les départements sectoriels, la société civile et les partenaires techniques et financiers ».

Pour terminer, au nom de son département, elle  s’est engagée à continuer ses actions de promotion des droits des enfants et de les protéger contre toutes formes de violence et de maltraitance.

Balla Yombouno

Articles Similaires

Insécurité : des présumés voleurs d’engins roulants mis aux arrêts par la CMIS de Yattaya

LEDJELY.COM

Prisons, Dignité et Respect des droits des personnes détenues en droit international et en Guinée

LEDJELY.COM

Gouvernance : Bernard Goumou commence une tournée à l’intérieur du pays par la région de Boké

LEDJELY.COM

Viol à Hakuna Matata : l’auteur présumé nie les faits mis à sa charge

LEDJELY.COM

Nanfo Diaby : « Le jugement est à Dieu »

LEDJELY.COM

FOULA MADINA : l’élection du bureau des conducteurs de taxis motos vire à la violence

LEDJELY.COM
Chargement....