Ledjely.com
Accueil » Grâce à l’appui du Groupe Bolloré, la Guinée aura bientôt une nouvelle école des chemins de fer
ActualitésPublireportage

Grâce à l’appui du Groupe Bolloré, la Guinée aura bientôt une nouvelle école des chemins de fer

Avec la cérémonie de pose de la première pierre présidée ce mardi 28 juin par le président de la Transition, c’est une étape essentielle du processus devant mener à la construction de la future nouvelle école des chemins de fer qui a été franchie. Un processus au cœur duquel se trouve le Groupe Bolloré, à travers sa filiale Conakry Terminal qui exploite le Terminal à conteneurs du Port autonome de Conakry. En effet, le financement des travaux est assuré par cette filiale à hauteur de près de 2 milliards GNF.

La cérémonie de ce mardi était initialement programmée en mai dernier, dans la foulée de la signature, le 5 mai précisément, de la convention de financement entre le ministère de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, d’une part, et Conakry Terminal, de l’autre. Mais il a fallu tenir compte de l’agenda du président de la Transition, le colonel Mamadi Doumbouya. D’ailleurs, il importe de rappeler qu’à la cérémonie de signature de ladite convention, Emmamuel Masson, Directeur général de Conakry Terminal notait que « la délocalisation et la modernisation du Centre de formation professionnelle (CFP) chemin de fer sont un projet que Conakry Terminal s’est engagé à soutenir auprès du METFP. C’est avec joie que nous procédons ce jour à la signature de la convention de financement et dans les jours à venir à la pose de la première pierre de cette infrastructure qui va accueillir plusieurs jeunes guinéens ».

Pour sa part, Fabjanko Kokan, Directeur général pays Bolloré, expliquait le bien-fondé de l’appui de son groupe au projet. « Je suis arrivé il y a quelques mois, j’ai trouvé le dossier j’ai été motivé par le ministre et son équipe. Donc, lors du passage du directeur de Bolloré en Afrique, on a visité les lieux et ils paraissaient un peu tristes. J’ai dit quand même qu’on est au 21ème siècle et il faut qu’on aide les enfants à étudier dans les bonnes conditions pour bien apprendre. Et l’une de nos priorités étaient l’investissement dans le capital humain d’où la nécessité de construire une école digne de nom. Le projet s’étendra jusqu’au mois de septembre », déclarait-il.

Enfin, le ministre Alpha Bacar Barry, à l’occasion de la même cérémonie, notait que l’Etat mettait à disposition le terrain et garantissait la sécurité du chantier. « « Le Groupe Bolloré va financer la première partie de la construction de cette école. Et elle sera dans le réseau dès la rentrée des classes prochaine », rajoutait-il.

A préciser que la nouvelle école, désormais délocalisée de Kaloum pour Simbaya, dans la commune de Matoto, comportera 8 salles de cours, 2 ateliers pratiques, 5 bureaux administratifs avec toilettes internes, une salle de professeurs, un magasin, une salle polyvalente, des toilettes externes et une clôture grillagée.

Ledjely.com

Articles Similaires

SIGUIRI : Nanfo Ismaël Diaby agressé à Norassoba

LEDJELY.COM

APPEL D’OFFRES : la SONAP recherche des fournisseurs pour l’acquisition de 4 véhicules

LEDJELY.COM

JUSTICE : le TPI de Mafanco dresse le bilan 2022

LEDJELY.COM

STADE DE NONGO : l’Etat n’exclut pas la résiliation de la convention avec Antonio Souaré

LEDJELY.COM

Hadj 2023 : 10 000 places accordées à la Guinée

LEDJELY.COM

KOUROUSSA : un accident fait deux morts dans le district de Frakoun

LEDJELY.COM
Chargement....