Ledjely.com
Accueil » DÉCÈS KOUNTOKO : témoignage pathétique de son épouse
ActualitésCultureGuinéeHaute-Guinée

DÉCÈS KOUNTOKO : témoignage pathétique de son épouse

Décédé le 9 juin dernier dans une clinique de la capitale guinéenne, le comédien Kountoko, de son vrai nom Mamadi Kouyaté, a rejoint sa dernière demeure hier mardi dans son Djalama Nafadji natal, dans la commune rurale de Banfele, préfecture de Kouroussa. L’homme qui a joué un rôle important dans plusieurs théâtres a été enterré en présence des membres de sa famille et de plusieurs acteurs culturels venus des quatre coins de la Guinée et de certains pays de la sous-région ouest-africaine, notamment le Mali.

Malade depuis des années, Kountoko a finalement perdu le combat la semaine dernière. Sa famille, ses proches et des artistes guinéens lui ont rendu un hommage dû à son rang. Sa femme encore abattue par cette perte, a fait un témoignage pathétique sur lui. « Je remercie le bon Dieu, car tout est question de destin. Quand je rencontrais Kountoko, j’étais la femme la plus heureuse du monde. Mais je n’ai jamais souhaité cette manière de nous séparer. Je prie Dieu pour le repos de son âme. De son vivant, il a tout fait pour moi. Je n’ai jamais eu faim, je n’ai jamais manqué d’habits ni de traitement adéquat. Il était tout pour moi et que le Tout puissant le lui rende au centuple », a prié Dame Damaga.

Parlant du temps de maladie de son mari, celle qui est connue sous le nom de Jolie a indiqué : « Mon mari est mort après six longues années de maladie. On n’a été à Bamako, en Côte-d’ivoire et dans plusieurs villages de la Guinée. Tantôt, on nous disait de problèmes pulmonaires, tantôt, on nous dit autre chose. Il a mis tout son argent dans son traitement. J’ai fais ce que je pouvais faire en tant que femme. Sans moyens, on n’a lancé un SOS depuis Siguiri. Nous nous sommes débrouillés pour l’envoyer à Conakry et deux après, je lui ai rejoint. Après l’interview des journalistes, Souaré s’est engagé à le prendre en charge mais la volonté s’est accomplie après plus d’un mois de traitement. Kountoko est parti mais a laissé cinq enfants. Nous nous confions au peuple de Guinée ».

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com 

Articles Similaires

Mesures à propos des EPA, ce qu’il faut retenir

LEDJELY.COM

Education : les enseignants contractuels menacent d’aller en grève

LEDJELY.COM

Blaise Goumou demande à être libéré

LEDJELY.COM

Guinée : les membres statutaires accentuent la pression sur le CONOR

LEDJELY.COM

Urgent: le FNDC projette une manifestation le 16 février

LEDJELY.COM

Siguiri : un accident de la route coûte la vie à deux personnes

LEDJELY.COM
Chargement....