Ledjely.com

Accueil » 224ObjectifBac lance un autre projet en faveur des filles du monde rural
A la une Actualités Education Société

224ObjectifBac lance un autre projet en faveur des filles du monde rural

En raison notamment des inégalités sociales auxquelles elles font face, les filles peinent à se démarquer durant leur cursus scolaire ou universitaire. Cette situation concerne plus encore les filles qui sont en milieu rural où certaines sont obligées d’abandonner les études, pendant que les garçons de leurs âges, quant à eux, continuent leurs cursus. « 224ObjectifBac » veut inverser la tendance en octroyant des prix d’encouragement.

L’ONG « KHARAN », initiatrice du projet « 224ObjectifBac », à travers sa nouvelle composante « 224 Chapeau, les filles » compte apporter un soutien moral aux filles en milieu rural, en plus de l’appui pédagogique. L’annonce a été faite le 5 juin dernier en marge du lancement de la troisième édition dudit projet.

En plus des travaux ménagers, les mariages précoces, les grossesses et les discriminations poussent le plus souvent les filles à l’abandon scolaire selon Safiatou Guissé, coordinatrice de la composante dudit projet.

En 2020, ce sont 114 367 filles qui se sont présentées à l’examen de fin d’entrée en 7ème Année, contre 62.582 filles au brevet d’études du premier cycle (BEPC) et 36.152 filles au baccalauréat. Ce qui laisse entrevoir un décrochage des filles.

Pour y remédier, les responsables de l’ONG qui, depuis trois ans viennent au secours des élèves à la veille des examens de fin d’année, projettent des formations en hygiène corporelle, et plus particulièrement en hygiène des organes génitaux, pour combler le tabou qui entoure ces questions. « On a aussi constaté qu’il y a certaines filles en milieu rural, qui hésitent d’aller en classe pendant qu’elles sont en menstrues, qu’elles manquent de kits de protection », ajoute Guissé.

Quatre-vingt-trois (83) volontaires seront recrutés, formés et déployés dans les préfectures de Labé, Koubia et Mali. « Nous allons trouver des mentors, des modèles de réussites qui peuvent les inspirer. Et les premières de chaque région par option seront conviées à une cérémonie à Conakry pour les distinguer. Des bourses seront également négociées pour elles dans des universités privées de la place, afin de permettre à ces filles de faire les filières de leurs choix ».

Hawa Bah

Articles Similaires

GUINEE : au-delà de la religion, que peuvent apporter les intellectuels arabophones ?

LEDJELY.COM

« Alpha Condé demeurera en Guinée », persiste le CNRD

LEDJELY.COM

Secteur culturel: ce que ses acteurs attendent du CNRD

Ledjely.com

Guinée : la junte au pouvoir annonce que l’ancien président ne va pas sortir du pays

Ledjely.com

Consultations: Massoud Barry revient sur ses échanges avec le colonel Doumbouya  

Ledjely.com

POLITIQUE : Aliou Bah du MODEL, dans le gouvernement de transition ?

Ledjely.com
Chargement....