Ledjely.com
Accueil » GUINEE : le gouvernement s’attaque enfin à la cherté de la vie
A la uneActualitésEconomieGuinéePolitiqueSociété

GUINEE : le gouvernement s’attaque enfin à la cherté de la vie

S’il n’avait fait que tourner en rond jusqu’ici, le gouvernement de Mohamed Béavogui semble avoir cette fois décidé de s’attaquer de front à la cherté de la vie à laquelle le pays est confronté ces derniers temps. A l’issue du Conseil des ministres de ce jeudi 24 mars 2022, les autorités ont pris en effet une série de mesures qui devraient, si elles sont mises en œuvre, stabiliser les prix des produits sur le marché, à défaut de les baisser.

Tout d’abord, on apprend du compte-rendu du Conseil des ministres qu’une concertation en cours entre les ministères du Commerce et du Budget d’une part, et du tout nouveau bureau de la Chambre de commerce d’autre part, devrait très prochainement aboutir à la fixation des prix des denrées de première nécessité. Pour faciliter cette détermination consensuelle des prix, le Conseil des ministres a d’ores et déjà décidé de la « baisse, sans délai, des droits de douane sur certains produits essentiels dont le riz et le sucre de consommation ».

Mais au-delà, les autorités décident :

  • L’interdiction de la réexportation des produits de première nécessité bénéficiant d’allègements fiscaux de l’État guinéen. Ces produits sont : le riz, le sucre, la farine de blé, le blé, les huiles végétales, la tomate, le lait et l’oignon ;
  • L’obtention d’une autorisation préalable du ministère du Commerce, de l’Industrie et des PME pour l’exportation des produits vivriers locaux ;
  • La stabilité des prix de l’eau, de l’électricité et du gaz domestique pendant toute la période ;
  • La limitation à trois mois de loyer de l’avance à verser aux propriétaires pour les locations à usage d’habitation ;
  • La mise en place d’un comité de veille composé des membres la Chambre de commerce, d’Industrie et d’artisanat et de représentants du ministère du Commerce, de l’Industrie et des PME pour suivre l’application de ces différentes mesures.

La prise de ces mesures est rendue particulièrement pertinente par le contexte marqué par le carême chrétien et le mois de ramadan qui pointe le bout de son nez. Caractérisée par une grande consommation, cette période nécessite en effet des dépenses supplémentaires de la part des citoyens.

Ledjely.com

Articles Similaires

FAIT-DIVERS : Un ‘’feu mystérieux’’ aux trousses d’une concession familiale aux Km36

LEDJELY.COM

DÉVELOPPEMENt : un Branding national pour mieux vendre la destination Guinée !

LEDJELY.COM

VIH/SIDA : où en est-on en Guinée ?

LEDJELY.COM

KIPE : les étudiants de l’ENPT étaient dans la rue…

LEDJELY.COM

CLAUDE PIVI : « Si je voulais le pouvoir, je l’aurais pris avant le capitaine Dadis »

LEDJELY.COM

KANKAN : le préfet condamné à 6 mois de prison avec sursis

LEDJELY.COM
Chargement....