Ledjely.com
Accueil » TRANSITION : Sékou Koureissy Condé accuse le CNRD de vouloir « éliminer » des acteurs politiques
ActualitésGuinéeJusticePolitique

TRANSITION : Sékou Koureissy Condé accuse le CNRD de vouloir « éliminer » des acteurs politiques

La violente interpellation et la mise en détention, mardi dernier, de trois responsables du Front National pour la défense de la Constitution (FNDC) — acquittés ce vendredi par le Tribunal de première instance (TPI) de Dixinn (le procureur général Charles Wright a fait appel de cette décision) — a suscité des vives réactions au sein de l’opinion publique. L’ancien ministre de la Sécurité et président du parti ARENA a s’est exprimé sur cette affaire, mais aussi sur plusieurs autres sujets, jeudi soir chez nos confrères de Djoma Médias. 

Sékou Koureissy Condé s’est notamment exprimé sur la nouvelle convocation émise par la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF) à l’encontre de Cellou Dalein Diallo, le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). Le leader du ARENA assimile ces démarches des autorités de la transition à une manœuvre d’élimination de certains acteurs politiques.

Sékou Koureissy Condé, comme certains acteurs sociopolitiques, a dénoncé la « méthode » de l’arrestation des responsables du FNDC par les éléments de la police. Pour lui, c’est « une dérive, une atteinte à la liberté et un manquement à l’éthique et à la déontologie du travail de police ».

Cette démarche des autorités guinéennes a occasionné des manifestations spontanées sur l’axe le prince depuis 48h. Le président du parti ARENA estime que « la manifestation est constitutionnellement autorisée mais la manifestation violente n’est pas souhaitée ».

Invité à se prononcer sur la nouvelle convocation émise par la CRIEF à l’opposant Cellou Dalein Diallo, M. Condé a rappelé le cas de certains responsables du régime déchu. « Lorsque le Premier ministre Kassory Fofana, Souleymane Traoré, Lounceny Nabé que j’ai vu récemment dans un état humainement insupportable, on se demande ce qu’ils ont fait » pour vivre la situation qu’ils traversent actuellement, a-t-il déploré.

Et de poursuivre : « S’il n’y a pas la preuve, je demande très dignement, très respectueusement au président de la transition de bien vouloir nous sortir de cette épreuve là parce que ce sont des Guinéens qui ont travaillé en tant que Guinéens, le prix de l’excellence, ce n’est pas la prison ».

D’un autre œil, Sékou Koureissy Condé trouve que tout ceci n’est qu’une manœuvre d’élimination des acteurs politiques. « Il y a eu mise à la retraite de toute une génération dans l’administration publique. Aujourd’hui, la classe politique a tout le droit de sentir qu’on veut l’éliminer et cela passe par l’identification des principaux acteurs ciblés en conséquence », a conclu Sékou Koureissy Condé.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Séismes en Turquie/Syrie : Qu’en est-il des ressortissants guinéens ?

LEDJELY.COM

CRIEF : Paul Moussa Diawara rejette les accusations de détournement

LEDJELY.COM

Le représentant pays de l’UNICEF en tournée à Labé

LEDJELY.COM

Kankan : un bâtiment et son contenu consumés dans le quartier Bordo

LEDJELY.COM

EMA 2023 : liste des présélectionnés dans les catégories « Entreprise publique de l’année » et « Chef d’entreprise de l’année »

LEDJELY.COM

TPI Dixinn : le délibéré dans l’affaire de Makhissa Sampou attendu le 6 mars

LEDJELY.COM
Chargement....