Ledjely.com
Accueil » ROUTE LE PRINCE : des militaires déployés en renfort, boutiques pillées, affrontements avec des contre-manifestants…
ActualitésGuinéePolitique

ROUTE LE PRINCE : des militaires déployés en renfort, boutiques pillées, affrontements avec des contre-manifestants…

La tension est toujours vive à divers endroits de la route Le Prince, ce vendredi 29 juillet 2022, au lendemain de la manifestation interdite du Front national pour la défense de la Constitution et violemment dispersée par les forces de l’ordre.

Bien que la journée d’aujourd’hui n’était pas dédiée à une manifestation, des violences ont été enregistrés à divers endroits de l’axe entre des jeunes et les force de l’ordre appuyés par des contre-manifestants.

Selon le FNDC, au moins quatre personnes ont été tuées pour la seule journée de ce vendredi et plusieurs blessés enregistrés dont cinq se trouveraient entre la vie et la mort.

Au niveau de Cosa Camp carrefour, une source contactée par Ledjely.com a indiqué que des militaires ont été déployés en renfort dans la soirée pour assurer le maintien d’ordre. La même source signale des accrochages entre manifestants et contre-manifestants. Ces derniers ont été vus opérés avec les agents déployés sur le terrain.

Au cours de la journée, plusieurs commerces ont été vandalisés sur l’axe par des personnes se trouvant du côté des agents. « La manifestation prend une autre tournure. On voit les contre-manifestants qui sont avec les forces de l’ordre qui tentent d’attaquer les boutiques. Il y a des boutiques qui ont été pillées, une autre a été incendiée. J’ai même un oncle dont la maison a pris feu du fait qu’une boutique a été incendiée par un groupe de contre-manifestants et le feu s’est propagé jusqu’à sa maison. Heureusement, nous sommes partis pour l’aider à éteindre l’incendie. Mais il y a eu quelques dégâts », a confié un habitant de Cosa Camp Carrefour.

Des tirs entendus…

Des tirs sont entendus ce soir dans plusieurs quartiers situés le long de la route Le Prince. Les activités économiques sont restées paralysées dans la zone ce vendredi.

Du côté des autorités, il n’y a pas encore de communication officielle pour le bilan de cette journée.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Blaise Goumou : « Si on était à la CPI, ça allait être une honte pour la Guinée »

LEDJELY.COM

Mort de Thierno Mamadou : « C’est notre hiérarchie qui nous a dit de tirer »

LEDJELY.COM

Enseignement Supérieur : le colonel Doumbouya nomme plusieurs responsables

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : Blaise Goumou confondu sur une de ses affirmations

LEDJELY.COM

Simandou et Accord-Cadre Sino-Guinéen : redémarrage des travaux de construction en mars 2023 !

LEDJELY.COM

Cellou Dalein Diallo : « Nous sommes aussi des Guinéens… »

LEDJELY.COM
Chargement....