Ledjely.com
Accueil » KANKAN : l’ancien ministre Bourema Condé cité dans un conflit domanial
Actualités Haute-Guinée

KANKAN : l’ancien ministre Bourema Condé cité dans un conflit domanial

Depuis plus d’une semaine, l’affaire défraie la chronique à Kankan. Des habitants du district de Takoura, situé à quelque vingt-huit kilomètres de la ville, s’en sont pris à des biens appartenant à d’autres citoyens. Au cœur du problème, un conflit domanial.

Selon des victimes, les domaines conflictuels ont été acquis en bonne et due forme. Si certains accusent des vendeurs de ces parcelles d’êtres indignes, les acheteurs sont formels.

L’ancien ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation du territoire est accusé d’être le principal instigateur de la démolition des investissements de certains opérateurs dans son village natal. Mais ce dernier se défend en disant que ces domaines sont bradés par des « kaberemba ».

Ce que rejette l’une des victimes. « Le village est largement divisé autour du mot kaberemba. Ceux qui nous ont vendu ces parcelles sont connus et résident à Takoura et ont devant tout le monde là-bas dit qu’ils ne veulent plus entendre parler du mot. Ils se sont constitués d’ailleurs en partie civile et sont à se défendre à la barre. Un homme de la trempe de Monsieur Bourema Condé pouvait mieux faire que se livrer à cet exercice. Il a besoin d’oeuvrer pour l’unité des Guinéens et non le contraire. C’est à notre surprise que nous avons appris la démolition de nos biens au prétexte que nous ne sommes pas de Takoura et que nous sommes des étrangers. Nous détenons des documents dûment signés par les différentes parties », a assuré Mamadi Condé.

Et d’annoncer : « Nous avons porté plainte contre 27 personnes dont Monsieur Bourema Condé, contre qui nous avons des preuves irréfutables. Neuf ont été interrogées sur des faits de destruction de biens privés par les forces de sécurité et ont reconnus certains faits. Ils sont actuellement en détention à la maison centrale de Kankan ».

Interrogé sur cette affaire, le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Kankan a promis de faire une communication médiatique là-dessus dans les prochaines heures.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

La BIG finance la production de 3 000 smartphones de la marque Kunfabo

LEDJELY.COM

Mory Condé assure ne pas vouloir « taire toutes les voix discordantes »

LEDJELY.COM

GUINEE : de nouvelles atteintes aux libertés d’expression et d’association

LEDJELY.COM

OFFICE NATIONAL DU TOURISME : Laye junior Condé dans le viseur de la CRIEF

LEDJELY.COM

LUTTE CONTRE LE TRAFIC DE DROGUE : près de 3 tonnes de cocaïne et 4 tonnes de cannabis incinérées

LEDJELY.COM

ABOUBACAR BIRO SOUMAH : « Le FNDC continuera d’exister »

LEDJELY.COM
Chargement....