Ledjely.com
Accueil » Kankan : une mère de famille arrêtée pour enlèvement d’enfant
ActualitésGuinéeHaute-GuinéeSociété

Kankan : une mère de famille arrêtée pour enlèvement d’enfant

C’est dans la soirée du 2 avril dernier que Mariam Keita, âgée de 35 ans aurait kidnappé un petit garçon de 4 ans dans la commune urbaine de Siguiri. Pour mettre la main sur sa victime, Ousmane Diawara, elle lui aurait fait croire qu’elle voulait lui acheter du jus de fruit dans une boutique.  Finalement, c’est à à Kankan que l’enfant se retrouve au bout de quelques heures. Elle joint alors les parents du gamin pour exiger d’eux le versement d’une rançon de 60 millions GNF. Faute quoi elle menaçait d’envoyer l’enfant dans un pays de la sous-région.

Mariam Keïta, mère de famille a été présentée à la presse dans la matinée de ce mardi avec comme chef d’accusation, enlèvement d’enfant.  La mère de la victime explique dans quelles circonstances elle perdu son garçon et les négociations qui se sont engagées avec celle qui l’avait enlevé : « Quand j’ai fini de laver mon enfant le dimanche entre 17h 30 et 18 heures, je suis partie prendre une douche. Au moment de la rupture, sa petite sœur est venue m’informer qu’une dame voilée a attrapé mon fils pour l’envoyer. Donc, j’ai immédiatement envoyé sa grande sœur à sa recherche, celle-ci ne l’a pas retrouvé. J’ai informé mon mari qui a informé la gendarmerie de Siguiri. Le lendemain, notre technicien est venu me dire qu’il a reçu l’appel d’une femme l’informant qu’elle a mon fils avec elle, et quand celui-ci m’a passé son numéro, je l’ai appelée. Elle m’a dit de payer une somme de 60 millions GNF. Je lui ai dit que je n’ai pas cet argent, elle me dit alors de payer 35 millions GNF. Nous avons discuté le prix et nous avons arrêté 10 millions.  Mais elle m’a dit de payer l’argent avant 17 heures faute de quoi, elle va ajouter mon fils à six autres enfants qu’elle doit envoyer au Burkina Faso. Donc j’ai déposé l’argent et informé les agents. C’est ainsi qu’elle fût arrêtée », a confié Hadja Binta Koulibaly.

Mariam Keita, incriminée dans cette affaire n’a pas nié les faits qui lui reprochés. Au contraire, elle avoue sans aucune gêne : « Je revenais du marché quand j’ai vu le petit garçon jouer avec d’autres enfants. Je me suis approchée d’eux et j’ai dit à sa grande sœur d’aller acheter de l’eau pour moi, elle est allée acheter et revenir. J’ai demandé au garçon s’il voulait du jus et quand il a répondu par le oui, j’ai pris sa main et nous sommes partis ensemble. Je reconnais avoir demandé 20 millions à ses parents, mais pas 60 millions. Je n’ai pas fait ça dans l’intention de faire du mal à l’enfant, mais comme sa famille est riche, je voulais juste avoir de l’argent avec eux », a-t-elle déclaré.

Après son audition, le commandant de la brigade de recherche de Kankan a annoncé que la présumée preneuse d’otage sera mise à la disposition des autorités judiciaires.

Michel Yaradouno kankan pour ledjely.com

Articles Similaires

Commune de Sanoyah : installé dans ses fonctions, Aly Mandé Mansa appelle tous au travail

LEDJELY.COM

Transition en Guinée : l’opposition au CNRD se recompose et se met en ordre de bataille

LEDJELY.COM

Retour à l’ordre constitutionnel : Mamadi Doumbouya a « instruit l’accélération »

LEDJELY.COM

Energie : Mamadi Doumbouya ordonne l’audit de la gestion du secteur

LEDJELY.COM

Kondiadou : les nombreux chantiers du président de la Délégation spéciale

LEDJELY.COM

Commune de Gbessia : Mory Diakité décline ses priorités

LEDJELY.COM
Chargement....