Ledjely.com
Accueil » Financement des collectivités : l’ANAFIC inspire le Niger
ActualitésAfriqueGuinée

Financement des collectivités : l’ANAFIC inspire le Niger

Une délégation de l’Agence nationale de Financement des Collectivités territoriales (ANFICT) du Niger séjourne actuellement à Conakry. Ce voyage d’études vise un   partage d’expérience auprès de l’Agence nationale de financement des collectivités locales de Guinée (ANAFIC). Ce mardi 4 mars 2023, en présence des acteurs, les deux structures ont présenté leurs différents objectifs, les activités réalisées mais également les perspectives pour le développement local. La rencontre s’est tenue au siège de l’Agence nationale de financement des collectivités locales (ANAFIC) sise dans la commune de Ratoma.

La visite que les membres de l’ANFICT effectuent à Conakry s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des activités du Réseau des institutions africaines de financement des collectivités dont font partie les deux mécanismes.

Dans un message simple et accessible, le chef de la délégation nigérienne a rappelé que l’idée qui se cache derrière le déplacement à Conakry est « de regarder un peu et découvrir quelque chose de spécial que nous pouvons ramener et que nous pouvons donner. Cette mission nous permet non seulement d’échanger sur toutes les méthodes d’accompagnement de proximité à nos collectivités mais aussi de regarder un peu dans les méthodes de mobilisation de ressources », a déclaré le directeur général de l’ANFICT du Niger Adam Mossi Bingui.

Poursuivant, le directeur général de l’ANFICT a salué la participation significative de l’Etat guinéen dans le fonctionnement des collectivités locales. Ce qui ne serait  pas le cas au Niger.  « La participation de l’Etat est très forte alors que chez nous l’Etat s’engage moins par rapport aux partenaires techniques et financiers », dit Adam Mossi Bingui.

En retour, son homologue guinéen a toute la fierté que lui inspire le fait que le Niger veuille s’inspire de l’expérience de l’ANAFIC « Si une institution comme l’ANFICT a bien voulu se déplacer jusqu’en Guinée pour s’inspirer de notre expérience, ça veut dire que nous avons quelque chose à vendre », dit-il. Sékou Mawa Touré estime que nul doute c’est la « mutualisation de tous les fonds au niveau de l’ANAFIC (FODEL, FODECCON, FNDL) et en faisant de l’ANAFIC l’instrument unique de financement des collectivités », qui a favorisé cette attractivité de la Guinée dans la sous-région.

Ces dernières années, de nombreuses initiatives ont été entreprises par le gouvernement guinéen et ses partenaires techniques et financiers, pour soutenir la politique de la décentralisation et assurer le financement durable du développement local.  Pour le Directeur général de l’ANAFIC « C’est une expérience unique par rapport au financement des collectivités surtout de l’indexer sur une source pérenne à travers l’exploitation minière », se réjouit Sékou Mawa Touré.

A noter que la délégation nigérienne qui va séjourner une semaine en Guinée compte rencontrer non seulement  tous les acteurs impliqués dans la mobilisation des ressources mais également dans l’accompagnement des collectivités.  Notamment dans la réalisation des actions de développement. Elle mettra ce séjour à profit pour discuter avec les bénéficiaires des actions de l’ANAFIC à Koba, dans la préfecture de Boffa.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Kankan : les bandits s’en prennent à un nouveau kiosque de transfert d’argent

LEDJELY.COM

Administration du territoire : Kissidougou accueille son 5ème préfet sous le CNRD

LEDJELY.COM

La Zakat : quel en est le bondement, à combien de kilos équivaut-elle et à qui la donner ?

LEDJELY.COM

Primature : les enseignants contractuels reçus par Bah Oury

LEDJELY.COM

Kourémalé : infertile, elle tente de voler un bébé et se fait arrêter

LEDJELY.COM

Siguiri : un nouvel éboulement fait un mort

LEDJELY.COM
Chargement....